Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Selon vous, 2010 devrait...
Etre l'année la plus chaude enregistrée depuis le début des mesures
20%
 20% [ 1 ]
Etre sur le podium des années les plus chaudes depuis le début des mesures
40%
 40% [ 2 ]
Etre entre la 4è et la 10è place des années les plus chaudes depuis le début des mesures
40%
 40% [ 2 ]
N'entrera pas dans le classement des 10 années les plus chaudes depuis le début des mesures
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Sam 27 Mar - 17:13

Alors, cette année 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?

Même si cette petite expérience ne revêt aucun caractère scientifique et doit plus être prise du point de vue "petit pari sans importance autour d'un feu", la question de manque pas d'intérêt.

Déjà, parce le contexte actuel de débat sur le changement climatique fait que les résultats de l'année 2010, même s'il ne s'agit que d'une seule année, seront étudiés à la loupe. En effet, sur ce site comme ailleurs, que l'on soit "pro-RC" ou "sceptique" voire même "glaciophile", chaque relevé mensuel ou annuel est et sera étudié avec une minutie sans pareille. Peut-être avons nous tous oublié que la climatologie ne se fait pas sur un mois ou sur une année, qu'un changement climatique ne saurait être étudié sur une échelle moins que trentenaire, mais le fait est que tout le monde s'est pris à ce jeu. Pour certains, il s'agit de scruter la continuité du relatif plateau depuis 1998, voire y déceler un potentiel refroidissement. Pour les autres, il s'agit de contrôler si la tendance plus large qui est en cours depuis les années 1970 reste sur sa lancée, et de guetter les signes d'une hypothétique fin de ce plateau. Pour imager les choses, le débat de 2010 sera de savoir si cette année confirmera la tendance verte, ou la tendance bleue :


Ensuite, parce que c'est dans le vent des quelques dernières années de s'essayer à ce genre de petits jeux de pronostics. Cela n'a aucune portée scientifique, on pourra même prétendre si vous voulez que ce n'est que de la masturbation intellectuelle, mais ma foi on ne fait de mal à personne... Et puis, ce sera peut-être l'occasion d'avoir une bonne tranche de rigolade quand on se relira en 2011 et qu'on se dira à quel point on a été mauvais.

Bon, Hadley n'a pas retenté cette année sa petite expérience de 2007 où la sérieuse institution avait pronostiqué que ce serait l'année la plus chaude depuis le début des relevés. Il faut dire qu'un sérieux coup de Niña a relayé au rang du quasi-burlesque ce pronostic... Surtout pour nos "amis d'en face" qui en ont beaucoup ri, mais qui ont obtenu des résultats tout aussi radieux en 2009. Mais au moins eux, pour notre plus grand bonheur, n'ont pas peur de remettre le couvert pour 2010, année de début du petit age glaciaire.

Enfin, ils ont au moins fait un beau travail de traduction d'un article anglais dont je me contenterais de dire qu'il s'agit d'un magnifique navet. J'adore notamment le "cela remet en question certaines croyances du réchauffement de la planète, telle que la fonte totale des glaces au pôle Nord pendant l’été 2013". Méthode traditionnelle du sceptique de niveau "bête et méchant" (par opposition aux sceptiques constructifs, qui apportent des vraies questions et des idées intéressantes, mais qui sont malheureusement trop rares) : on donne à son adversaire un argument qu'il ne défend pas, pour mieux lui tomber dessus. Je n'ai jamais lu nulle part que le pôle nord devrait être libre de glace en 2013. D'ailleurs, le dernier rapport du GIEC précise même qu'aucune date ne peut être donnée compte tenu de la variabilité annuelle, et la modélisation la plus reconnue en la matière (Holland et Al, 2006) s'oriente vers un été arctique libre de glace .. vers 2040. Bon bref.

On ne reviendra pas davantage sur toute la tirade sur les travaux de Mojab Latif, qui constitue le coeur de l'article. La seule chose qu'on en retiendra, c'est que celui qui a écrit l'article n'a vraisemblablement jamais lu les travaux de Latif. Enfin, je l'espère, parce que s'il les a lu, c'est pas qu'il est ignorant, mais qu'il est affabulateur. Bref. C'est pas le sujet.

Le sujet, donc, c'est de savoir si les glaçons von fondre dans le pastis (ou le génépi) cette année. Ben ma foi, pas grand chose à dire ... à vos vote.

Pour ma part, longue hésitation alors même que c'est moi qui a "pondu" ce sondage. Mais bon, cela aurait été trop simple de rédiger une réponse qui me convienne directement... J'ai quand même voté pour la seconde option, c'est à dire celle du podium. Explication.

Déjà, si on part des observations depuis le 1er janvier, 2010 est assurément très, très chaude. Les résultats varient selon les bases, mais on peut retenir que début 2010 figure sur le podium, parfois même à la première place, selon la méthode de mesure (satellite, terrestre) ou la zone étudiée. Ce qui est surtout remarquable, c'est que les océans sont globalement très chauds, pour ne pas dire dans les records. On part donc déjà avec ce bagage.

Maintenant, il reste un peu plus de 9 mois, durant lesquels beaucoup de choses peuvent arriver. Déjà, je pense qu'El Niño, toujours assez stable depuis un mois, devrait tout de même faiblir assez significativement d'ici l'été. L'activité solaire, bien qu'en reprise assez sensible en comparaison avec 2009, reste très faible. Vous me direz, on ne sait pas trop si cela importe ou non : cela fait deux ans que l'encéphalogramme solaire est presque plat, ce qui n'a pas empêché que les températures mondiales se sont complètement redressées après le pic bas de 2008, revenant dans les seuils records. Le vortex polaire très déconcentré de cet hiver dans l'hémisphère nord ne devrait pas avoir réellement d'impact dans un sens ou dans l'autre (l'AO influe sur la répartition des masses froides et chaudes, mais pas sur leurs masses respectives).

En tout état de cause, je penche pour une lente décrue des températures globales tout au long de cette année 2010 après les excès des trois premiers mois (en attente des valeurs provisoires de mars, mais vu les résultats partiels, on ne va pas se faire d'illusions). Au final, je verrais bien 2010 se classer, selon les bases, entre la 3è et la 5è place des années les plus chaudes. Tout dépendra si un épisode de Niña prend le relai à l'automne, et son intensité : un bon coup de Niña dès la sortie de l'été pourrait même tempérer 2010 vers la 6è/7è place, mais la par contre je suis dubitatif.

Je vote donc pour un podium, même si je pense qu'une 4è place est tout aussi envisageable.

Côté banquise, pas de pronostic, c'est bien trop aléatoire car cela dépend essentiellement de la variabilité climatique. Il est certain que cela sera pourtant un indicateur très suivi et comme toujours très médiatique, mais au final ce n'est qu'une résultante de la distribution des anomalies. Une fonte supérieure à celle de 2007 avec +8° d'anomalie estivale la haut, si toute l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord connaissent un été à -2°, sera bien anecdotique. De la même manière, cela nous fera au final une belle jambe si l'on s'en sort avec une banquise en forme en septembre si l'anomalie du reste de l'hémisphère va taper à +0.9°.

Allez, manque plus qu'une bonne grosse éruption volcanique pour se faire une 2010 froide et par l'occasion un "pan sur le nez de Stéphane". Au choix, si je dois avoir un pan sur le nez, je préfère que ce soit dans ce sens là, que par une année 2010 record.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Sam 27 Mar - 18:40

Treize a écrit:
Alors, cette année 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?
Question piège ! La prendre avec des glaçons signifie qu'elle sera très chaude et qu'il faudra mettre des glaçons pour la supporter ? Ou est ce que cela veut dire qu'elle nous fera tomber des glaçons sur la tronche ? ... (C'était pour mon côté chiant ! Embarassed )
D'autre part s'abstenir de voter ? Puisque les abstentions aux élections ont provoqué un choc salutaire dans les 2 camps et associés ! (Je dis 2 camps, car les autres ne valent pas mieux que les "frigorifistes" qui ont pondu cet article débile que tu cites plus bas) ! ... (C'était mon côté "non je ne fermerai pas ma gueule"... Embarassed )

Jusqu'au début de la semaine j'aurais voté "Etre sur le podium des années les plus chaudes depuis le début des mesures", mais depuis il y a une différence fondamentale par rapport au mois de mars 2009, il neige !!! Je répète, il neige !!! L'an dernier pas une goutte de neige ni de flocon de pluie !!! Donc forcément à la vue de cet évènement fondamental (et qui fondra peut être comme neige au soleil), mars sera plus froid que celui de 2009 ainsi que début avril, donc il fera peut être 1/12ème moins chaud que l'an passé, ce qui a fait descendre mon vote à "Etre entre la 4è et la 10è place des années les plus chaudes depuis le début des mesures". Normal que cela fasse descendre mon vote, car comme lu sur IC, "la neige de printemps descend plus bas, car c'est connu la neige de printemps est plus lourde" !!!
Et puis le genépi, qu'il fasse chaud ou tiède, il est meilleur sur des glaçons, cela lui enlève sa petite sensation chaude... No No c'est pas une boutade, essayez et vous verrez !

Citation :
Pour imager les choses, le débat de 2010 sera de savoir si cette année confirmera la tendance verte, ou la tendance bleue :
J'ai remarqué que si on a l'esprit obnubilé et borné comme l'auteur de l'article que tu cites, on peut mettre des mini tendances bleues, comme la tienne, régulièrement tout le long du graphique, et "pourtant elle monte" comme dirait Galilée avec son "pourtant elle tourne"

Citation :

Bon, Hadley n'a pas retenté cette année sa petite expérience de 2007 où la sérieuse institution avait pronostiqué que ce serait l'année la plus chaude depuis le début des relevés. Il faut dire qu'un sérieux coup de Niña a relayé au rang du quasi-burlesque ce pronostic... Surtout pour nos "amis d'en face" qui en ont beaucoup ri, mais qui ont obtenu des résultats tout aussi radieux en 2009. Mais au moins eux, pour notre plus grand bonheur, n'ont pas peur de remettre le couvert pour 2010, année de début du petit age glaciaire.
Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir, cela devient de la pure propagande, qui ne repose plus que sur l'idéologie dans laquelle ils se sont enfermés.

Citation :
On ne reviendra pas davantage sur toute la tirade sur les travaux de Mojab Latif, qui constitue le coeur de l'article. La seule chose qu'on en retiendra, c'est que celui qui a écrit l'article n'a vraisemblablement jamais lu les travaux de Latif. Enfin, je l'espère, parce que s'il les a lu, c'est pas qu'il est ignorant, mais qu'il est affabulateur. Bref. C'est pas le sujet.

On a vu "sur le terrain" à quel point tes deux qualificatifs sont pleinement justifiés. On a vu les tours du monde quotidiens des lieux où il fait froid, en ignorant totalement de noter les points où il fait chaud... et conclure que le nouvel âge glaciaire est commencé. Laughing

Citation :
Le sujet, donc, c'est de savoir si les glaçons vont fondre dans le pastis (ou le génépi) cette année. Ben ma foi, pas grand chose à dire ... à vos vote.

As tu envisagé que le glaçon pouvait faire geler le genépi ? Suspect

Citation :
Déjà, si on part des observations depuis le 1er janvier, 2010 est assurément très, très chaude. Les résultats varient selon les bases, mais on peut retenir que début 2010 figure sur le podium, parfois même à la première place, selon la méthode de mesure (satellite, terrestre) ou la zone étudiée. Ce qui est surtout remarquable, c'est que les océans sont globalement très chauds, pour ne pas dire dans les records. On part donc déjà avec ce bagage.

C'est vrai que les anomalies chaudes tant océaniques qu'atmosphériques ont de quoi inquiéter.
Ha oui, j'ai peut être légèrement transposé le climat de Cham à l'ensemble de la planète... scratch

Citation :
Allez, manque plus qu'une bonne grosse éruption volcanique pour se faire une 2010 froide...

Et un astéroïde ? Y a des trucs bizarres qui passent devant le soleil... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Lun 29 Mar - 13:41

Salut à tous,
On va tenter de faire honneur au sondage proposé par Stéphane.
Personnellement, je crains que l'on prenne la première place du podium.
Les océans sont trop chauds et j'ai peine à croire qu'en quelques mois, la tendance va s'inverser, même avec un el Nina.
On a eu le 5ème hiver le plus chaud globalement et des ahuris continuent à nous bassiner avec un hiver rigoureux.
Les anomalies chaudes passent à la trappe comme par enchantement.
Je le répète, cet hiver n'a d'exceptionnel que sa réalisation dans un laps temporel élevé, rien de plus; et encore sur une partie limitée des deux hémisphères (oui l'autre est en été, ok).
A ce propos, je me demande même si vraiment il fait partie des variabilités intrinsèques au climat ou s'il n'y a pas autre chose de plus alarmant.
En tout cas, localement, cela n'a pas été l'hiver le plus froid depuis ces 10 dernières années.
Rappelons-nous tout de même que nous ne sommes pas arrivés à faire le même hiver que 1985/1986; en regardant la carte des anomalies, on voit bien que la logistique n'a pas suivie et que c'est une concentration froide qui s'est faite et non une extension.
Il suffit de regarder les cartes d’archives des anomalies lors d’un hiver froid en Europe occidentale et on s’aperçoit bien que s’il y a compensation froid/chaud, il n’y a pas perte comme cet hiver.
Et sur d’autres sites, on continue à nous montrer des graphiques de stabilisation voir de refroidissement des températures globales.
C’est moi qui suis fou ou je n’arrive même pas à comprendre des cartes ?

Ceci dit, il n’est effectivement pas exclu de voir quelques années plus fraiches, loin de la. Une concentration du vortex par exemple pourrait épaissir notablement la couche de glace et ainsi par la suite remodeler une approche synoptique identique à celle qui s’est présentée cet hiver et nous valoir une extension froide et durable sur un hémisphère.

Mais si l’on tien compte des cartes d’anomalies qui nous sont proposées, à moins qu’elles soient fausses, force est d’admettre qu’il y a un problème qui s’amplifie.
Il reste 2 manières de voir les choses : la première c’est de ne se concentrer intellectuellement que sur une opposition rigoureuse au GIEC et alors toute anomalie froide devient l’archétype d’une prochaine glaciation ; ou alors on écarte la problématique d’opposition et on observe.
Il reste une troisième possibilité, c’est que les données d’anomalies chaudes soient trafiquées pour nous faire avaler « une taxe carbone » injuste et dans ce cas, il nous faudra même dans nos relevés locaux, admettre nos falsifications…ce qui je le souligne n’est pas le cas.

Donc cette année, je pense que l’on pourra utiliser les glaçons …sans modération.

Bonne journée
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Lun 29 Mar - 18:15

Citation :
J'ai remarqué que si on a l'esprit obnubilé et borné comme l'auteur de l'article que tu cites, on peut mettre des mini tendances bleues, comme la tienne, régulièrement tout le long du graphique, et "pourtant elle monte" comme dirait Galilée avec son "pourtant elle tourne"

Eh oui... Le réchauffement n'est pas linéaire, il se fait par a-coups, parfois il recule un peu pour mieux sauter, et la ligne verte montre à quel point il est inutile de vouloir faire des plans avec les lignes bleues.

Quand j'ai découvert le milieu météo et les premiers débats climatiques (2002), il n'existait aucun débat sur un refroidissement en cours. Il n'y avait pas vraiment à ce moment de "courbe bleue" qui allait dans le bon sens, aussi l'essentiel du discours sceptique était orienté sur la réfutation de la fiabilité des données. Depuis, un plateau s'est dessiné, on peut tracer de belles courbes bleues, et quasiment plus personne ne remettait en cause les relevés mondiaux sur lesquels on calculait des refroidissement sur les 3/4/5/6/7/8/9/10 dernières années, parfois en allant jusqu'à trois chiffres après la virgule. Depuis mi-2009, les tendances se sont à nouveau inversées et les températures sont revenues à des niveaux records. Rien d'étonnant, dans ce terreau fertile, que ceux qui annonçaient hier que la terre se refroidit depuis 1998, annoncent aujourd'hui qu'on ne peut pas calculer une température moyenne de la terre, que cela n'a aucun sens. Ou que les relevés mondiaux sont truqués. Vu les relevés de début 2010, ce petit jeu risque de s'imposer au cours des prochains mois... En bref, quand les relevés vont dans le bon sens c'est la preuve que le GIEC s'est planté, quand ils vont dans le mauvais sens c'est la preuve que le GIEC bidouille les chiffres.


Citation :
Les océans sont trop chauds et j'ai peine à croire qu'en quelques mois, la tendance va s'inverser, même avec un el Nina.

Je faisais par hasard quelques recherches dans les vieilles archives du forum d'IC, je suis retombé sur ce topic. A relire absolument, en considérant que les températures de surface océaniques battent tous les records depuis l'été 2009. Voila un beau refroidigate qui n'aura pas les honneurs d'un article sur la tdf.

Pour le reste, je suis tout à fait en accord avec le post de Serge (mis à part le fait que je pense que 2010 ne devrait pas forcément occuper la première place du triste podium).


Citation :
As tu envisagé que le glaçon pouvait faire geler le genépi ?

Je ne sais pas trop, tu sais ici, on connait pas trop le génépi, on a nos liqueurs locales :


Si t'es intéressé, dis le moi, je balancerais une bouteille en l'air demain matin pendant la tempête, t'auras qu'à aller la récupérer sur les flancs alpins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Lun 29 Mar - 18:36

[quote="Treize"]
Citation :
Si t'es intéressé, dis le moi, je balancerais une bouteille en l'air demain matin pendant la tempête, t'auras qu'à aller la récupérer sur les flancs alpins.
Merci... cheers Mais avec le fœhn je risque de me la prendre sur la tronche... déjà que cet hiver je suis victime d'une traitrise de la neige qui m'a privé du meilleur mois pour le ski, mars ! Hiver en effet exceptionnel, plus de téléphone, plus d'internet, la colonne vertébrale vrillée... plus bientôt un an de plus ! Ha la la les hivers d'antan c'était autre chose ! pale

Armagnac, fruit de la passion, ça doit être bon,;mais 16° Embarassed notre genépi il est à 45°, lui ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Jeu 1 Avr - 15:14

Salut à tous

2010, année d’une canicule estivale forte ou de mois fortement excédentaires ?

Retour sur les 10 dernières années.
OBSERVATIONS STRICTEMENT LOCALES Alsace 600 m.

Les moyennes annuelles de ces 10 dernières années sont de + 9.4° C, échelonnées de 9 à 10° C.
Les moyennes des 3 premiers mois de l’année sont :
De la plus froide : 2006 avec + 0.5° C
En seconde position on trouve 2009 avec + 1° C et en troisième 2010 avec + 1.1° C.
Le premier trimestre le plus chaud étant ce lui de 2007 avec + 5° C.
Échelonné de + 0.5 à 5° C, cela donne un facteur 10.

Le premier trimestre le plus froid, celui de 2006 se retrouve au final avec une moyenne annuelle de 9.7° C, soit > de 0.3° C à la valeur moyenne des 10 dernières années.
Petit récapitulatif thermique de 2006 :
Mois de juillet le plus chaud avec + 21.4° C ; septembre le plus chaud avec + 16.6° C et mois d’août le plus frais avec 7.8° C de différence de celui de 2003.

Année 2006, deux mois très chauds, un mois très frais et un premier trimestre le plus froid ; toujours sur ces 10 dernières années. Bilan = + 9.7° C de moyenne annuelle.

Le premier trimestre 2010 se retrouvant en 3ème position des premiers trimestres les plus frais, et au regard de ce qu’il est advenu de l’année 2006, on peut se poser la question si cette année va déclencher soit :
-le processus de rafraichissement annuel tant espéré (au moins par moi)
Soit,
-combler le retard thermique par une canicule estivale ou des mois en excédent thermique notable (ainsi que le titre le laisse supposer).

Évidemment, je n’ai pas la réponse ; cependant, et d’un point de vue toujours local, il est intéressant de suivre l’évolution de 2010 pour affirmer ou infirmer le processus en cours actuellement, à savoir une continuité d’années douces ou une inclinaison vers une période plus fraiche.
Ce qui n’implique nullement l’hypothèse d’une extrapolation future, mais simplement de voir si j’arrive cette année à passer la barre des 9° C en moyenne annuelle.

En tout cas, d’un point de vue globale, la température des océans est au niveau « haut » ainsi que la basse troposphère.

Bonne soirée
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Sam 8 Mai - 11:25

Alors que nous arrivons à 50 jours du milieu de l'année... sérieux avantage à Serge.




Pour le moment, les courbes ne semblent pas encore en mesure de répondre au très net affaiblissement d'El Niño dans le Pacifique, avec des températures globales au 6 mai qui dépassent les moyennes d'une première décade de juin. Les premières grosses salves chaudes commencent à se montrer en Arctique, la vitesse de fonte des quelques derniers jours dépassant tous les records pour cette période (mais on part d'assez haut ceci dit). Quoiqu'il ne faudrait pas que cela dure, car à ce rythme, nous pourrions avoir un extent parmi les plus faibles depuis le début des relevés en fin de mois, alors que nous avions commencé mai avec un extent supérieur à celui des dernières années. Je reste tout de même assez confiant à court terme pour la banquise : les modèles ne simulent pas, pour le moment, de trop sérieuses poussées chaudes dans les régions arctiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Sam 8 Mai - 15:09

Salut tout le monde,
Tout d'abord un grand merci à toi Stéphane de tes interventions sur le forum qui ne compte pas beaucoup d'inscrits.
Ça viendra avec le temps, mais de toute façon la qualité est là.

Pour ce qui est de notre climat, j'espère bien me tromper, mais je ne vois pas quel élément extraordinaire devrait inverser la tendance actuelle. Du moins pour les prochains mois, ce qui n'exclut pas un bouleversement des données sur le long terme évidemment.
L'élément El Nino serait d'après toi l'instigateur d'un changement de tendance; c'est fort probable, mais, et tu me reprendras si je fais erreur, lors de El Nino 1998, la courbe n'avait de loin pas cette propension à grimper comme en cette année 2010. Donc par déduction, j'estime son impact plus faible sur une tendance de courbe à la baisse.
Surtout que depuis 1998, on assiste à un certain regroupement des courbes et que celle de 2010 est vraiment extrême.
Je pense que cet hiver ou les zone froides ont été très restreintes impactent sur l'évolution qui suit et que globalement, il faudra attendre plusieurs mois pour retrouver une tendance se rapprochant des années antérieures à 2010. De ce fait les 7 mois de l'année qui restent me semblent trop courts pour inverser la tendance.
Ce serait assez phénoménale de voir cette courbe rejoindre la moyenne alors qu'elle se démarque autant sur les 5 premiers mois.
La température des océans est également au-dessus, et considérant l'inertie propre au système Atmosphère/océan, il faudra sans doute du temps pour remettre les choses en place; encore faut-il que ce réchauffement de basse troposphère soit apte à se modifier, ce qui nous emmène directement sur l'impact anthropique, tant controversé.

Au plaisir de te lire
Bon week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Mer 14 Juil - 11:20

Selon GISS, l'anomalie globale du mois de juin 2010 s'est établie à +0.58°, en net recul par rapport aux derniers mois dans le sillage de la Niña, mais restant tout de même assez élevée.

L'anomalie des 6 premiers mois de 2010 atteint +0.70°, ce qui constitue la première moitié d'année la plus chaude depuis 1880. L'ancien record était de +0.65° pour les 6 premiers mois de 2007. L'année la plus chaude depuis le début des relevés, dans cette base, est 2005 avec +0.62°.

On peut donc résumer les choses ainsi : si l'anomalie des 6 derniers mois de 2010 dépasse le seuil de +0.54°, alors 2010 deviendra l'année la plus chaude depuis le début des relevés selon GISS.

A voir, tout dépendra en grande partie du développement de la Niña au cours des prochains mois. L'anomalie de SST en zone 3.4 a atteint -0.73° la semaine dernière, toujours en chute libre, mais on a encore de la marge pour atteindre les valeurs de l'épisode de 2007 qui avait "piqué" à pas loin de -1.9°.

Dans tous les cas, il me parait de plus en difficile d'échapper au top 3 au moins chez GISS.


Coté NOAA, on est toujours en attente des résultats de juin 2010. Si la NOAA venait à donner une valeur similaire pour juin 2010 à GISS (+0.58°), l'anomalie des 6 premiers mois de 2010 atteindrait +0.67° et serait la première moitié d'année la plus chaude depuis 1880, devant les +0.66° de la première moitié de 1998. Etant donné que pour la NOAA l'année la plus chaude a également été 2005 avec +0.62° (comme GISS), il faudra donc absolument que l'anomalie des 6 derniers mois de 2010 soit inférieure à +0.57° pour éviter que 2010 ne devienne l'année la plus chaude depuis le début des relevés.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Jeu 15 Juil - 12:19

Juillet me paraissant, ici dans le massif, également bien au dessus des températures moyennes d'un mois de juillet, ça promet pour l'ensemble de l'année ! Twisted Evil

Si l'année 2010 se révèle encore la plus chaude depuis le début des relevés, il n'y a plus avant longtemps l'espoir d'un renversement de tendance qui pourrait faire parvenir les glaciers à un nouvel équilibre, et attendre ainsi des jours meilleurs.

On voit sur ce topic, comme tout est plus complexe qu'on l'imagine, et qu'il n'y a pas de quoi être optimiste. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Ven 16 Juil - 20:00

Ce n'était pas qu'une impression pour Chamonix, non, c'est bien pire :

16/07/2010
Les températures moyennes observées à Chamonix au cours du mois de juillet sur la période 1971 / 2000 sont de 8.8°C pour les minimales et 23.2°C pour les maximales. Depuis ce 1er juillet, elles sont respectivement de 11.1°C et 29.9°C.

Où est notre "traditionnelle" période fraiche comme l'an passé mi juillet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Ven 20 Aoû - 7:23

Salut,
Hello Stéphane,
Alors ou en est-on approximativement de cette année ?
D'après moi on est encore en tête avec 2010; et je crains que les 4 mois qui restent ne suffisent pas à nous faire descendre d'un ou deux crans.
Mais tu dois avoir tout ça en chiffres, à moins que tu ne les ai déjà donné et que j'ai loupé le message.
En attendant, toutes mes amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Ven 20 Aoû - 18:29

Il reste 5 mois Serge Wink

Je viens de faire une MAJ sur IC qui devrait répondre à ta question : voir ici.

On est toujours sur les rails de l'année la plus chaude depuis le début des relevés en ce qui concerne les températures de surface tant selon la NOAA que la NASA. Ce qui n'a cependant qu'une valeur symbolique : même si l'on ne bat pas le record de l'année calendaire la plus chaude, on a fait tomber dans les deux bases le record de l'année glissante la plus chaude ce qui est bien plus significatif.

Niveau températures de la basse troposphère (relevés satellites), on ne battra pas le record de 1998. En même temps, le contraire aurait été grave : on sait que les températures de basse tropo sont très sensibles à l'ENSO, et par conséquent les valeurs de 1998 ont été boostées par un épisode Niño exceptionnel, d'une durée de retour centennale. On peut tout de même noter quelque chose : avec l'épisode costaud mais loin d'être exceptionnel que nous avons connu, d'après UAH nous ne sommes passés qu'à 4 centièmes de degrés du record de 1998 en valeur annuelle, et ce malgré un minimum solaire extrêmement profond. Je n'ai cependant aucun doute sur le fait que cela permettra à certains de continuer à clamer haut et fort que 1998 reste l'année la plus chaude jamais relevée et que depuis les températures baissent.

Un petit graphique des anomalies globales annuelles selon les 5 grandes bases internationales, avec périodes de références harmonisées :


Juste pour l'anecdote, les relevés vert clair (UAH) et rouge (RSS) sont les relevés satellitaires qui furent un temps considérés comme les plus fiables nos amis, et qui permettent de montrer à quel point les autres relevés dits terrestres (NASA, NOAA, Hadley) sont truqués par les réchauffistes et ne valent rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Dim 22 Aoû - 17:53

Salut Stéphane,
Merci pour ta réponse.
Nous sommes donc toujours dans une tendance assez inquiétante. L'épisode Nino de 1998 est de retour centennal. Ok. mais j'ai une question.
On sait que les températures de surface ne varient pas de plus de 5° C. Celles-ci, sur la dernière décennie ne varient guère, à peine quelques dixièmes; l'inertie océanique étant très longue, peut-on supposer qu'un épisode Nino non exceptionnel (contrairement à 1998) pourrait profiter et de l'inertie et du peu de variation actuelle, pour faire tomber le record de 98.
D'ailleurs, en valeur absolue, on est passé tout près d'un nouveau record.
Alors inquiétant tout de même ou pas ?
Quant au minimum solaire, si le bien fondé d'études solaires est totalement approuvé, les extrapolations "de certitudes" qui découlent de ce calme relèvent tout simplement d'un esprit non scientifique.
Une étude dendrologique a d'ailleurs été calquée sur les fameux minimum, et il n'en ressort que plus de questions que de certitudes. Pour l'instant ces incidences sont spéculatives, si l'on s'en tient à la science. Évidemment, "les esprits supérieurs" n'ont que faire des confrontations entre théorie et observations, et pour eux tout est déjà acquis.

Salut et bonne semaine.
PS/ comment fais-tu pour supporter autant de chaleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Lun 30 Aoû - 20:06

Bonsoir Serge,

Désolé, j'arrive un peu tard, surtout pour dire ... que je n'ai pas compris le sens de ta question Embarassed

Citation :
On sait que les températures de surface ne varient pas de plus de 5° C. Celles-ci, sur la dernière décennie ne varient guère, à peine quelques dixièmes; l'inertie océanique étant très longue, peut-on supposer qu'un épisode Nino non exceptionnel (contrairement à 1998) pourrait profiter et de l'inertie et du peu de variation actuelle, pour faire tomber le record de 98. D'ailleurs, en valeur absolue, on est passé tout près d'un nouveau record. Alors inquiétant tout de même ou pas ?

En fait, ce que je pense comprendre de ta question, c'est de savoir si du fait que les températures océaniques sont plus élevées actuellement, si l'on avait un nouvel épisode de Niño même modeste, on pourrait dépasser les valeurs de 1998 du fait que l'on partirait de plus haut ?

Si tel est le cas, je dirais que la réponse est bien évidemment oui. L'idéal, pour bien comprendre mentalement :




En fait, l'ENSO, il faut te l'imager comme une oscillation qui tantôt fait monter les températures océaniques au dessus de la courbe de tendance verte (Niño), tantôt les fait descendre en dessous (Niña). On voit que l'épisode Niño de 1998 a fait monter les températures largement au dessus de la ligne de tendance, alors que les épisodes de Niña de 2000 et de 2008 les ont fait descendre bien en dessous. Les épisodes Niños faibles mais successifs des années 2003 à 2007 ont également maintenu les températures au dessus de la tendance.

Si tu t'amuses à "prolonger" la ligne verte de tendance, que réalises-tu ? Que si la tendance venait à se poursuivre, au cours des quelques prochaines années, même en période d'ENSO neutre (= températures proches de la courbe de tendance) nous devrions avoir des valeurs proches de celles observées en 1998. En clair, les valeurs observées lors de conditions exceptionnellement chaudes il y a un peu plus de dix ans sont en passe de devenir les valeurs normales actuelles. Et si tu prolonges encore, la courbe de tendance dépassera le pic de 1998 : à partir de ce moment, cela signifie qu'il faudra au contraire avoir des épisodes de Niña pour pouvoir observer des valeurs similaires à 1998, faute de quoi nous serons au dessus.

D'ailleurs, on peut remarquer par exemple que les valeurs "fraîches" observées en 2008, au coeur de l'épisode intense de Niña, sont équivalentes à celles qui ont été observées au sommet des épisodes de Niño des années 1987-1997.

Une petite remarque : on peut constater également que malgré l'épisode de Niño de 2009/2010, les températures observées ne se sont pas élevées franchement au dessus de la courbe de tendance. A mon avis, deux raisons concordantes :
- La courbe de tendance est ici calculée par commodité sur l'ensemble de la période, mais il ne faut pas nier qu'il y a eu un certain ralentissement ces dernières années et du coup la courbe verte devrait être moins élevées sur les dernières années du fait de ce ralentissement,
- L'El-Niño de 2009-2010 s'est installé sur des températures océaniques bien fraiches à la sortie des deux Niñas de 2007 et 2008, et du coup il s'est limité à "gommer" l'ardoise froide laissée par ces deux épisodes précédents sans avoir eu le temps de vraiment faire monter les températures océaniques au dessus de la tendance. Je pense que d'une certaine manière, il a ramené les températures océaniques aux seuils où elles auraient du être sans les deux Niñas précédentes, sans réellement rajouter de surplus. D'ailleurs, on voit que malgré une Niña désormais solide et bien installée, les températures océaniques globales n'ont encore que très peu baissé (+0.53° encore en juillet selon la NOAA, troisième plus haute valeur pour un mois de juillet malgré une Niña dépassant les -1° !), ce qui montre à mon avis que nous sommes à un niveau d'équilibre et que l'épisode de Niña qui s'installe devrait avoir du mal à réellement faire baisser les températures globales océaniques. Mais je peux bien entendu me tromper.

Et puis bien entendu aussi, concernant la courbe de tendance, rien ne dit qu'elle va perdurer à la hausse, la tendance peut bien entendu s'inverser. Mais pour le moment, il n'y a pas vraiment de signes qui laissent à le penser.


Et pour répondre à ton PS : je ne la supporte pas pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Mar 31 Aoû - 17:59

Salut Stéphane,
Tu es un garçon intelligent, donc même si ma question a été mal formulée, tu y a répondu avec brio.
Et c'est bien ce que je pensais; à ce rythme, on risque de devoir considérer comme valeurs normales, ce qui était exceptionnel il y a dix ans.
Ce que je signalais également c'est que les températures de surface des océans ne varient jamais de plus de 5° C; contrairement aux continents dont les variations sont bien plus importantes (de l'ordre de 40° C) entre l'hiver et l'été.
La courbe verte va-t-elle accuser le coup, en respectant la loi physique actuel de cette variation (5° C), ou le système va-t-il s'emballer ? Pour l'instant, rien ne permet d'extrapoler dans ce sens, mais il sera intéressant de suivre l'évolution en tenant compte de ce paramètre.
Une régulation thermique est-elle envisageable ?
Personnellement et pour tenter de répondre au post que tu as initié sur infoclimat, entre la "compensation" et la "récurrence", même si j'ai une idée Spinoziste du monde, je ne crois pas à la théorie "gaia" d'une quelconque "intervention", pour compenser tel ou tel phénomène. Tu as lancé le débat sur les statistiques, mais c'est simplement pour reprendre le problème des températures de surface des océans qui pourraient ne plus présenter la fourchette des 5° C de variabilité et ainsi corroborer plus ou moins les extrapolations du climat sur le siècle, que j'ai pour ma part toujours ressenti comme impossibles à prévoir. Et pourtant, des organismes sérieux en font état, dont météo France.
Pour être plus clair, et en considérant l'interaction océan/atmosphère comme irréfutable, on pourrait comprendre ces extrapolations futures; la courbe verte va aller en s'élevant, tout en gardant les variabilités Nina/Nino, mais sans que Nina ne puisse compenser un "possible emballement".

Dernier jour d'août, bientôt la neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   Mar 31 Aoû - 18:01

Treize a écrit:
En fait, l'ENSO, il faut te l'imager comme une oscillation qui tantôt fait monter les températures océaniques au dessus de la courbe de tendance verte (Niño), tantôt les fait descendre en dessous (Niña). On voit que l'épisode Niño de 1998 a fait monter les températures largement au dessus de la ligne de tendance, alors que les épisodes de Niña de 2000 et de 2008 les ont fait descendre bien en dessous. Les épisodes Niños faibles mais successifs des années 2003 à 2007 ont également maintenu les températures au dessus de la tendance.

Si tu t'amuses à "prolonger" la ligne verte de tendance, que réalises-tu ? Que si la tendance venait à se poursuivre, au cours des quelques prochaines années, même en période d'ENSO neutre (= températures proches de la courbe de tendance) nous devrions avoir des valeurs proches de celles observées en 1998. En clair, les valeurs observées lors de conditions exceptionnellement chaudes il y a un peu plus de dix ans sont en passe de devenir les valeurs normales actuelles. Et si tu prolonges encore, la courbe de tendance dépassera le pic de 1998 : à partir de ce moment, cela signifie qu'il faudra au contraire avoir des épisodes de Niña pour pouvoir observer des valeurs similaires à 1998, faute de quoi nous serons au dessus.
Il est bien regrettable que ce Ninõ 1998 ait été "centennal", car sans cela les fous furieux du refroidissement en cours (dans leur esprit) n'auraient pas eu depuis pas mal de temps cette possibilité de fabriquer une courbe plate, ou même qui a descendu, suivant les dates qui les arrangeait.

Citation :
Et puis bien entendu aussi, concernant la courbe de tendance, rien ne dit qu'elle va perdurer à la hausse, la tendance peut bien entendu s'inverser. Mais pour le moment, il n'y a pas vraiment de signes qui laissent à le penser.
Ce serait à espérer ! En tous cas il n'est pas possible qu'une tendance inverse ne se manifeste pas une jour.
Si l'on suit l'histoire récente des glaciers, une tendance n'a rarement duré plus d'un trentenaire, même si la courbe globale à long terme monte, selon la théorie que nous serions toujours en queue de PAG, pour atteindre un jour un nouvel équilibre, conforme à la moyenne des derniers 10 000 ans où nous sommes toujours plus bas.

Citation :
Et pour répondre à ton PS : je ne la supporte pas pale
Viens donc ici, il ne faisait que 32°, glagla... Shocked et on t'emmènera plus haut avec 1,6° de moins par 200 m... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors, 2010, vous la prendrez avec ou sans glaçons ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cabane avec ou sans fond?
» sol nutritif avec ou sans ?
» Cuve avec ou sans sable ?
» Avec ou sans sable en réfical
» [Sangle]Avec ou sans elastiques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Climatologie-
Sauter vers: