Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Statistiques et anomalies climatiques globales.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Mar 2 Nov - 16:36

Chacun a sans doute lu que nous imputons le recul des glaciers depuis la fin des années 1980 non aux hivers, mais aux étés plus chauds et surtout de plus en plus longs.
En voici une nouvelle preuve.
Comparez les graphiques des moyennes de températures hivernales, et des températures annuelles.
On voit bien que ce ne sont pas les températures hivernales qui sont en cause même s'ils sont moins rigoureux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Ven 3 Déc - 8:27

Je tiens tout de suite à préciser que je n'y suis pour rien et que ce n'est pas moi qui ai fait les calculs.
Ceci dit, ci-joint petit compte rendu des 11 premiers mois de l'année 2010:

"L'année 2010 s'inscrira sans doute comme une des plus fraiches sur la période 1971/2000. C'est l'ensemble de l'Europe qui est concerné par cette moyenne. Toutefois et c'est là que la bas blesse, le diagnostic à l'échelle planétaire (terres et océans compris) montre que les 11 premiers mois de 2010 sont un des plus chauds de ces 130 dernières années".

Chacun en tirera les conséquences qu'il veut; pour vous aider toutefois, regardez l'état de nos glaciers Alpins.

Alors faisons abstraction du côté anthropique ou non du réchauffement; trop complexe et trop polémique.
Est-ce une raison de continuer de polluer notre atmosphère et bétonner à tout va nos belles montagnes ?
Car si "l'exagération et la tendancieuse incertitude de notre climat future" peut prêter à sourire, surtout lorsque le pays est sous la neige, d'un autre côté, c'est pas plus mal, si nos comportements s'améliorent. Mais si jamais cet hiver se dote d'un blocage récurrent, et par là même favorise des conditions hivernales tout à fait normales sur quelques hivers, allez dire à cette bande d'analphabètes du gaspillage de respecter leur environnement. Eh bien c'est pas gagné.
Et comme dirait Rotshild, vive le fric.
Mais je préfère comme Serge: vive la neige et encore et encore....
-25° C ce matin à l'Aiguille du Midi, ça c'est une bonne nouvelle...mais je crains que cela ne dure pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas91

avatar

Messages : 1056
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Ven 3 Déc - 11:12

On voit bien que l'écart est constamment postifs sur la France depuis 1995 alors que avant cela était que ponctuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Sam 4 Déc - 19:05

A propos de l'année 2010 (les 11 premiers mois) qui sans doute va se montrer la plus fraiche depuis 1996, on peut se poser la question suivante:
le réchauffement des basses couches de l'atmosphère, s'il peut manifestement comme c'est le cas provoquer des records de froid en stations de plaine, ne sera-t-il pas l'élément climatique qui va freiner considérablement le rafraichissement de nos inter-saisons ?
L'air froid étant plus lourd que l'air chaud, j'explique les records de froid par le phénomène de couvercle que peut provoquer la températures des basses couches; ce qui au contraire, pour nos étés, printemps et automnes aura l'effet contraire, c'est-à-dire de jouer le rôle d'accumulateur en montagne.
Il faudra bien expliquer une année fraiche et une ablation continue de nos glaciers. Car là il n'est pas question d'inertie, ça répond du tac au tac.
Si quelqu'un a un avis sur la question.
Tout le monde peut participer au débat, il n'y a pas de questions bêtes, et puis ça mettra de l'ambiance météorologique sur le forum.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Dim 5 Déc - 7:11

serge a écrit:
Il faudra bien expliquer une année fraiche et une ablation continue de nos glaciers. Car là il n'est pas question d'inertie, ça répond du tac au tac.
Je n'ai pas compris le sens de cette phrase, car une année fraiche ne peut pas à elle seule provoquer une inversion de tendance au niveau des glaciers.
Même si la neige fond moins un été à 3000 m par exemple, le glacier continue à se réduire en dessous de ces 3000 m, tant que cette ablation ne diminue pas sur une période très longue, et tant que l'enneigement n'augmente pas sur une période également très longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Dim 5 Déc - 13:04

Tout à fait Michel,
J’ai volontairement exagéré l’explication, car je voulais caricaturer le fait d’une année dite fraiche. On est bien d’accord pour dire qu’une année comme celle de 2010 ne va pas faire avancer les glaciers de façon à stopper net l’ablation actuelle.
Ce que j’ai voulu dire, c’est que nous sommes tellement haut en température ce dernier trentenaire, qu’une référence fraiche en rapport, comme celle de 2010 n’aura pratiquement pas d’incidence sur la poursuite de la perte glaciaire, si évidemment au moins les 10 prochaines années seraient dans la même lignée, au moins jusqu’à un certain niveau d’altitude.
C’est également pour nous remettre un peu des fantasmes de refroidissement qu’on aurait tendance à s’imaginer en voyant ce début d’hiver et l’hiver dernier.
La continuité d’années « fraiches » comme celle de 2010, n’aura à mon avis, aucune incidence sur la suite du réchauffement et sur la poursuite de l’ablation glaciaire, tant au niveau des précipitations qu’au niveau des températures.
Les relevés sont là pour dire que 2010 est l’année la plus fraiche en France depuis 1996 ou avant, mais ce ne sera pas suffisant pour basculer dans un rafraichissement significatif. C’est donc dans la continuité de « fraicheur 2010 » que j’ai voulu sensibiliser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Dim 5 Déc - 14:01

Là je comprend et on se rejoint.

En effet, parler d'une année fraiche alors qu'elle est dans la décennie (mieux la "quinzennie"... ou plus) la plus chaude du siècle, est un abus de langage des "tordus" de la glaciation, qui voudraient déjà que l'on baptise cela en nouveau "Petit Âge Glaciaire"... ! Des obsédés grââââves je vous dis !

De mon côté je parlerais d'une année un peu moins chaude que la moyenne de ces années les plus chaudes du siècle, on parlera de "plus fraiche" lorsque l'on sera dans un scénario des années 1955/85, or on en est très très loin, et même avec une imagination délirante, on ne s'en rapproche aucunement, étant au sommet (en palier assez stable) de l'optimum climatique actuel.

Cet été au dessus de 3000 m la neige a moins fondu que les années précédentes, grâce à juin humide et aout moins chaud. C'est ce qui arrive de temps à autres, rarement actuellement, et tant que ça ne se produira pas une série d'années consécutives, cela n'a aucune signification.

J'ai pensé que cela l'été précédent aurait (provisoirement) permis au petit glacier des Grands Montets (Pas de chèvre) de ne pas être coupé de son alimentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Mer 8 Déc - 10:12

A ce sujet, lire sur le site cet article de Sciences et avenir : 2010 : Encore une année très chaude.

"Fraîche pour la France et ses voisins européens, l’année 2010 est à l’échelle planétaire l’une des trois années les plus chaudes depuis 1850..."

Après cette lecture intéressante, à vos commentaires... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Sam 18 Déc - 19:20

A lire sur InfoClimat cette analyse scientifique de haut niveau faite par ChristianP.
Ce sont les anomalies mensuelles pour la période de 30 ans (11/1981 - 10/2010).
Article de ChristianP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Jeu 6 Jan - 15:15

Un lien qui fait le récapitulatif de 2010 sans les mois de novembre et décembre.

http://www.wmo.int/pages/mediacentre/press_releases/pr_904_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Ven 7 Jan - 9:57

http://www.dailymotion.com/video/xgawra_rechauffement-climat-et-hiver-rigoureux_news

Ci-dessus un lien de France 2 qui veut expliquer le mois de décembre 2010, et l'hiver apparemment rigoureux 2010/2011.
Mais lorsque l'on regarde les cartes de météo France des hivers depuis 1900, on s'aperçoit qu'on est assez loin de certaines rigueurs que l'on peut qualifier d'hivernales.
Oui le mois de décembre a été froid et neigeux...en plaine.
Michel nous a bien expliqué le relevé de Chamonix avec le peu de neige et des températures tout à fait normales, sans excès. Il fait - 8° C ce matin à l'Aiguille du midi.
Et ce ne sont pas les 15° C qu'on va avoir en Alsace demain qui vont améliorer les choses.
Dommage qu'il n'y ai pas de débat ou plutôt que celui-ci soit interrompu sur le post "l'hiver dernier aurait-il du être plus froid".
Car si on réfléchit bien, la trajectoire de l'air froid qui touche les zones tempérées comme c'est le cas doit perdre des calories, et en y ajoutant le fait de la réduction de l'albédo sur les zones polaires, réduire dès le départ la masse froide. L'épaisseur de glace est tout aussi importante sinon plus que sa superficie et actuellement ces deux paramètres sont réduits, ce qui n'était pas forcément le cas dans les années antérieures à 1980.
Il faut également prendre en compte que l'Afrique du nord a connu une année exceptionnellement chaude, ce qui expliquerait la facilité des zones chaudes à rejoindre le pôle tout en affaiblissant encore le vortex.
C'est pour cela que j'ai supposé que l'hiver dernier aurait dû être plus froid.
Cependant décembre 2010 a été le plus froid depuis 40 ans, ce qui nous ramène à 1970 et pas plus en arrière.

Je crois néanmoins que fin janvier et février pourraient apporter la réponse au problème, car à mon avis l'hiver pourrait montrer un visage bien hivernal pour cette période; il suffira de mesurer les masses d'air et si on retrouve le même scénario de petit froid en altitude, et de grand froid en basse couche l'hypothèse du "plus froid" restera d'actualité; sinon dans le cas contraire, ma théorie sera obsolète et non fondée par l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Sam 8 Jan - 8:45

Car si on réfléchit bien, la trajectoire de l'air froid qui touche les zones tempérées comme c'est le cas doit perdre des calories,

Il y a erreur dans cette phrase.
Il faut voir la 1ére et seconde loi de thermodynamique. En tout cas c'est pas "perdre des calories".
Ce que je voulais dire c'est que l'interaction du réchauffement des basses couches de l'atmosphère peut avoir une incidence dans le volume des masses d'air polaires et ainsi diminuer progressivement leur impact sur les zones tempérées.
Mais comme tout ce qui concerne le climat, c'est très complexe et j'ai fait l'erreur de tenter de réduire la complexité sur une phrase malencontreuse et fausse.

Mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   Ven 4 Fév - 13:19

Moyenne des températures de l'année 2010.

Les différences d'évaluation des moyennes proviennent souvent des disparités de mesure sur les endroits de la terre non couvert par un réseau très fourni.
En ce sens, les zones moins mesurées sont parfois prises en compte par les mesures de l'environnement immédiat et on en tire ainsi une moyenne approximative qui comble le manque de couverture.

C'est pourquoi, le gouffre de la polémique devient si fertile.
Alors pour plus de clarté, voici le bilan de la NASA.

Période de référence: 1951/1980.
Avec une température de 14.65° C, l'année 2010 a été la plus chaude de ces 130 dernières années.
Sur 12 mois, on a gagné + 0.66° C par rapport à la période de référence.

2010 passe donc devant 2005 (+ 0.63° C) et devant 1998 ( + 0.57° C).
Selon les mesures de la NASA, je reprécise, car selon les critères définis plus haut, il peut y avoir une fluctuation de quelques centièmes.

En tout cas, même avec une approximation légèrement supérieure ou inférieure, nous restons dans la continuité d'un réchauffement.
Raison de plus pour faire obstacle aux imbécillités que l'on peut lire parfois sur une période glaciaire en cours. Ceci sur une observation directe et mesurée. Évidemment, les projections futures peuvent faire intervenir tous les scénarios possibles et imaginables, mais pour rester objectif et également par incompétence futuriste, je considère que rien ne vient à ce jour démentir notre période chaude.
Ceci ne doit empêcher de prendre en considération selon les lois de la thermodynamique et des différentes inerties de chaque grand paramètre (stratosphère, océan, albédo, couverture neigeuse, échange océano/atmosphérique etc...),qu'ils peuvent dans une continuité non linéaire faire varier les températures moyennées sur l'année; seul comptera la progression ou non de l'échelle décennale. Rendez-vous donc dans dix ans pour un prochain bilan décennal, sachant que les trois derniers sont chaque fois plus doux que celui qui le précède.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Statistiques et anomalies climatiques globales.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Statistiques et anomalies climatiques globales.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» HAARP l'arme météo pour des guerres climatiques
» statistiques mondiales en temps réel
» Les habitants des Maldives, futurs "réfugiés climatiques"
» CMR et calculs statistiques
» Statistiques Canada confirme les voyages à la baisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Climatologie-
Sauter vers: