Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Perspectives long terme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Mar 26 Jan - 17:57

Salut à tous,
Je viens de rentrer et je suis désolé je n'ai pas encore pu lire ta dernière intervention, Stéphane, car je m'apprêtais à formuler une hypothèse qui est celle-ci:
NOUS ALLONS DROIT VERS UNE PARTIE HIVERNALE, QUI COMPTE TENU DU PASSIF DEPUIS LE 10 DÉCEMBRE, VA NOUS RAPPELER CE QUE J'APPELLE LES HIVERS D'ANTAN.
Si février ne double pas la mise hivernale depuis décembre, en neige et en froid, je me fais moine chez les génépiciens.
J'ai toujours modéré mes propos mais la, je prends le risque. L'HIVER ARRIVE.
Bonne soirée
serge.

Ok Stéphane, je crois qu'on est sur la même longueur d'onde, avec un petit plus, peut-être, un dégradé plus franc entre l'ouest et l'est.
Et janvier le plus doux, comme quoi...
Merci Stéphane de prendre autant de temps pour le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Mar 26 Jan - 21:35

Bonsoir Stéphane.
Comment te remercier pour les magnifiques articles que tu fais ici ? Tu es vraiment sympa, et quel énorme travail c'est ! Nos visiteurs doivent ainsi découvrir la complexité de la météorologie et de la climatologie, et ainsi comprendre ces phénomènes qui ne sont jamais expliqués dans les médias, et nous mêmes qui pourtant nous y intéressons depuis pas mal de temps apprenons beaucoup.

Treize a écrit:
Véritable cas d'école d'un hiver avec AO fortement négative comme on en avait parlé : belle ceinture froide dans les régions dites tempérées, du Mexique au Japon. Et de part et d'autres, deux ceintures chaudes tout aussi remarquables. On notera que si on a des anomalies franches sur de larges échelles (météorologie), globalement les anomalies chaudes sont bien plus répandues et vastes que les anomalies froides (climatologie). Eh oui, ce n'est pas parce qu'il fait froid chez nous et en Floride que l'hémisphère est à l'orée d'une glaciation

On comprend aisément qu'il soit facile pour ceux qui n'ont pas une vision globale d'affirmer qui y a un fort refroidissement "climatique" avec chiffres à l'appui, et de dire (ceux qui sont plutôt jeunes), que c'est "du jamais vu" ! Egalement pour ceux qui "militent" dans un sens orienté et ne veulent voir seulement que ce qui les arrange.

Citation :
Et ceci En attendant, à l'échelle globale, c'est jour de soldes. Occasion à saisir : 70% de rabais sur le mois de janvier 2010, en bonne place pour être le mois de janvier le plus chaud jamais observé à l'échelle planétaire, du moins pour les satellites.
Comment faire comprendre cela aux téléspectateurs de nos météos ? Ils vont bien rire, et on ne peut pas leur jeter la pierre, qui leur parle de tout cela ? Personne hélas.

Quand à moi, qui peux reculer nettement plus "dans le temps", si cela ressemble à un hiver "normal", et non "anormalement doux" comme la plupart des hivers passés, et où je trouve naturel que les plus jeunes trouvent cela remarquable, je suis quand même obligé de dire qu'à Chamonix les vagues de froid des années 60/70 nous apportaient des T° de - 20° à -25°, alors que le minimum de ce janvier est de -15°. Mais surtout il manque dans la vallée environ 1 m de neige (en dessous de 1600 m), au dessus c'est en gros correct. Il y a environ 25 cm à Cham, et 50 cm à Argentière, ce qui est très peu.
Je crains quand même que ces jours prochains les vallées intérieures Alpines ne soient par favorisées, mais plutôt les Préalpes. Il nous faudrait un vrai et puissant N/O avec des pressions très basses pour avoir le bon paquet dans les vallées intérieures. Je crains que ce soit un peu trop Nord en arrivant sur les Alpes

Citation :
Au passage, pan aussi dans les dents de la prévision de Météo France, qui privilégiait un hiver excédentaire, car là le plantage est définitivement total. Et ce ne sont pas les deux dernières décades de février qui pourront changer les choses.
C'est certain que tous ceux qui aiment "taper" sur météo France vont triompher, et clouer le bec de leurs défenseurs.
Je suppose qu'ils tablaient sur une influence Océanique, auquel cas nous aurions eu pas mal de douceur, et ils n'ont pas vu venir l'influence Centre Européenne et Scandinave qui nous vaut ce mois de janvier froid et neigeux sur une bonne partie de la France. Leurs prévisions saisonnières vont en souffrir alors qu'ils étaient bons lors des prévis de septembre à décembre, ainsi que les 2 hivers derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Jeu 28 Jan - 14:32

Bonjour à tous,
Ci-dessous une intervention sur un topic long terme de "la terre des fêlés":
Citation :
Excuse moi ,ne le prend pas mal, mais je considère l'alsace et la lorraine comme l'Allemagne et non la France et donc en effet il va faire encore assez froid en allemagne la belle affaire et puis il fait -34 à Varsovie


Ca craint de considérer l'alsace et la lorraine comme l'Allemagne. C'est oublier l'Histoire, mais heureusement que tu parles de météo, d'autant plus que le froid ne sera pas uniquement dans l'est. Bon si on regarde les situations des plus gros hivers, une vague de froid monumentale ne se voit qu'à 48h.


C'est mon droit le plus strict et je connais l'histoire puisque je suis professeur d'histoire appliquée au concept de crédulité organique

plus serieusement le climat de l'alsace est trés trés continentale plus proche de l'allemagne que celui de la france d'ailleurs; leurs coutumes avec leurs culottes courtes en cuir et leurs chapeaux en feutres vert ornées d''une plume de becasse s'apparente plus à des rites barbares (goth et wisigoth) que de notre civilisation gallo-romaine

En tant qu'Alsacien, outre le fait de désapprouver ce genre de stupidité qui relève plus de la bêtise que de l'ignorance et outre la fait que nous avons plus ou moins l'habitude d'être considérés comme des "bosh" (sic), il est remarquable de voir qu'un site qui se veut avant gardiste dans tous les domaines climato, météorologiques et de surcroit avec une grande ouverture d'esprit, n'ait à ce moment pas encore condamné sévèrement de tels propos.
Faut-il encore ajouter que des tombes juives ont à nouveau été profanées avec des croix gammées en Alsace, pour "banaliser" autant de bêtises ?
Désolé pour cette digression, mais il me semblait nécessaire d'intervenir sur ce sujet. Il sera effacé sous peu de temps, mais j'espère au moins qu'il aura pu être lu par quelques-uns.
Profondément touché, Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Jeu 28 Jan - 17:29

Bonsoir à tous,
Juste pour vous dire que les perspectives vont dans le sens que je citais il y a deux jours, à savoir hivernales avec une goutte froide qui semble vouloir se sédentariser sur notre pays.
A vérifier encore avec le modèle européen CEP, mis à jour plus tard.
Félicitons également à Stéphane qui lors de son dernier message faisait état d'une synoptique très intéressante et visionnaire puisque la continuité semble ok.

Bonne soirée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Sam 30 Jan - 7:54

Bonjour à tous,

PRIÈRE DU SAMEDI

Qu'entre tous les modèles UKMO soit le plus mauvais
Et que GFS soit d'avant-garde et parfait.
Le froid et la neige pour tout février
Ne serait qu'un juste retour des choses
Que les chaleurs et leur calamités
Fassent pour une fois une grande pause.

Oh Dieux de l'Olympe, supprimez vos querelles
Et unissez-vous contre les vents de sud-ouest
Sonnez Eole et Clio, et tournez vous vers le nord-ouest
L'histoire hivernale ne peut être si cruelle.

Que la froidure et la neige perdure et encore et encore
Il sera toujours assez tôt pour subir un autre sort.
Celui des chaleurs estivales encombre nos esprits et nos corps
Alors qu'il neige, mais qu'il neige fort.

Bonne journée
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Sam 30 Jan - 8:21

C'est magnifique Serge ! Razz
Ce matin, environ 30 cm de neige à Argentière, très légère, ce qui fait autour de 80 cm en tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Sam 30 Jan - 16:31

Bonsoir à tous,
Merci Michel, c'est moi l'alien en pardessus.

Ce topic est réservé au long terme, mais pour une fois et pour ne pas trop rajouter de sujets, je posterais ici mes prévisions pour le mois à venir.

Pour moi, il n'y a pas d'alternative; si cet hiver veut rentrer dans les annales, il ne fait aucun doute que ce mois à venir se positionnera dans le froid et la neige. Avec cette petite singularité tout de même, que c'est plutôt la façade Est qui sera aux premières loges hivernales; et pas ces extravagances de neige à Avignon par exemple.
Je pressens un remake de février 1986 pour le nord-est avec probable conflit de masse d'air assez prononcé.
Je n'exclue pas non plus un épisode neigeux très important sur les régions qui en ont l'habitude, massif chamoniard compris.
Ce qui n'empêcherait pas un printemps précoce par la suite bien sûr; mais le potentiel hivernal est là et on connait les extravagances neigeuses de février, surtout après l'appoint thermique que nous a montré décembre et janvier.
Les gouttes froides favoriseront le conflit de masse d'air qui cette fois-ci donneraient avantage au flux de nord-ouest. Avec février nous entrons dans une nouvelle phase de l'hiver.
Tout cela peut bien sûr être balayé par un retour à des flux de sud-ouest, mais un tel passif depuis début décembre me semble plus apte à corroborer ma prévision qu'un retour à la morosité parasitaire de nos derniers hivers.

Un détail de la situation hémisphérique sera fait demain ou un peu plus tard, afin d'étayer plus convenablement mes suppositions que je ne veux pas tirer d'un chapeau de prestidigitateur.

Vive la neige.
Bon dimanche
serge

PS: je m'auto flagellerais en cas d'erreur en ...me privant de génépi, et croyez-moi, c'est pas rien.

Aie, aie aie, UKMO reste stable et n'ai pas vraiment de mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 34
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Sam 30 Jan - 17:22

Je crois qu'au moins toute la première quinzaine de notre mois de février est en train de se jouer sur le fil. Personnellement, même si Ukmo est capable de coups d'éclats remarquables, je pense tout de même que la situation synoptique côté Russie reste bien trop atypique pour laisser s'installer aussi facilement un si beau rail de O/SO. Avis personnel, je me suis que trop souvent planté avec les modèles. Wink



Edit : et là le CEP vint rejoindre UKMO... Pan sur le nez du Treize ! silent

Peut-être les premiers 20° de l'année dans le SO en seconde partie de semaine prochaine. L'est pourrait rester plus au frais, mais tout de même bien en marge des masses froides est-européennes qui n'approcheront guère la ligne Maginot. Enfin, reste encore quand même l'espoir GFS, mais dans les quelques précédents où l'on a vu Ukmo faire cavalier seul et finir par se faire rejoindre par le CEP, GFS a toujours fini par se rabattre aussi.

Je crois qu'on vient de jouer ce soir notre première quinzaine de février.

Demain matin, les modèles seront peut-être un peu meilleurs, mais je crois que le plus gros est définitivement évacué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lizé.

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 76
Localisation : Meylan

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 5:54

Sincèrement bravo pour cette versification experte.
Je n'adhère pas au propos toutefois.
Je ne suis plus un fan du froid.
Je le fais désormais passer par profits et pertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lizé.

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 76
Localisation : Meylan

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 5:57

Ces vers de Terre, mes tout premiers, presque à l'insu de mon plein gré,
ne valent pas les vers de Ciel de Serge.
C'est à lui que je répondais.
Mais les hasards de la chronologie ont décidé d'un affichage asynchrone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 7:48

Treize a écrit:
Edit : et là le CEP vint rejoindre UKMO... Pan sur le nez du Treize ! silent .

La météo n'est pas un long fleuve tranquille... Wink Il y a des méandres, de chutes, et lorsque ce fleuve est de l'eau gelée, il y a des séracs, crevasses, avalanches... Alors personne ne t'en voudra !

Citation :
...des masses froides est-européennes qui n'approcheront guère la ligne Maginot.
Elle ne passeront pas !!!! scratch

Citation :
Peut-être les premiers 20° de l'année dans le SO .

Je vais jouer aux refroidisseurs ! Suspect Ici il fait - 30 ° à l'aiguille du midi avec vent 80 Km/h, ça ne fait que 50° d'écart avec chez toi, ça va débouler partout ! Le jour d'après est arrrivé é é... What a Face .
Désolé Jean Jacques, va vite à Tahiti, il ne devrait pas y geler tout de suite... Laughing

Bulletin neige et températures à Argentière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 8:05

Bonjour à tous,
Merci @lizé,

Les modèles de ce matin montrent effectivement une poussée de hauts géopotentiels, aidée par la cyclogenèse atlantique et cela se produira à partir du milieu de semaine pour se concrétiser sans doute jusque sur le nord-est qui aurait pu être épargné. Perspectives douces en s'approchant vers le week-end.
Mais ceci n'est en aucun cas, gage de durabilité ou de cessation hivernale définitive.
D'ailleurs, certains modèles envisagent une tournure différente tout de suite après, sans pour autant occulter le passage de redoux à venir.
La synoptique générale peut à tout moment faire basculer ce que d'aucuns déjà signalent comme l'arrivée du printemps. Je pense que c'est aller vite en besogne.
Un intermède plus doux, MAIS DONT LA DURABILITÉ EST TRÈS LIMITÉE DANS LE TEMPS, CARACTÉRISTIQUE DES BONS HIVERS, est tout à fait envisageable; et comme notre passif hivernal à ce jour est construit de cette manière, rien n'empêche la reprise synoptique abstractive d'un flux de sud-ouest devenant dominant.

Pour moi et jusque preuve du contraire, la poursuite hivernale de février ne fait pas de doute.

Premier indice donc; limitation temporelle des redoux. Si ceux-ci devaient se prolonger, j'aviserais pour mes prévisions.
Petite précision, je ne fais pas forcément allusion à des températures rigoureuses en parlant de l'hiver mais à des périodes neigeuses et froides à très basse altitude.

Bon dimanche
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 34
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 8:35

Il est vrai Serge que ce type de configuration peut nous conduire, à très long terme, au retour d'un temps hivernal. Le scénario classique, c'est que l'on devrait rester en flux d'O/SO particulièrement doux tant que les cyclogénèses s'entretiendront sur le proche atlantique, ne pouvant s'évacuer au delà vers le Spitzberg où la porte leur est fermée. A ce niveau, deux solutions : soit l'alimentation de ces dépressions atlantiques est assuré par Terre Neuve et cela peut durer très longtemps, soit l'alimentation canadienne n'est pas assurée et tôt ou tard on basculera soit en flux de nord (si les résidus de ces basses pressions partent vers la Mer de Norvège et laissent la place à une remontée anticyclonique sur l'Atlantique) soit en flux d'est (si les résidus partent vers la Méditerranée pour glisser sous le blocage).

Je n'ai pas regardé les modèles au delà de 200h, donc je ne sais pas s'ils favorisent l'un de ces trois scénarios, mais instinctivement au vu de la situation hémisphérique je favoriserais la seconde option (flux de nord) ou la troisième (flux d'est). Mais dans tous les cas, cela ne se ferait pas avant la seconde quinzaine de février. C'est pour cela que j'écrivais hier que je pense que c'est plié au moins jusqu'au 15.

Sinon, un petit graphique que j'ai posté aussi sur IC :


La courbe verte représente les normales 1971-2000 au niveau national (moyenne de 29 stations), la noire les nouvelles normes 1981-2010 pour janvier, la violette la moyenne 1981-2009 qui permet de visualiser à +/- 0.1° près ce à quoi devrait ressembler au final la nouvelle norme 1981-2010 tout au long de l'année.

Si je la poste, c'est pour montrer deux choses :
- Remarquez que les normes trentenaires (donc significatives) laissent apparaître une période douce sur la première quinzaine de février. C'était déjà le cas sur les normes 1971-2000, cela l'est encore plus avec la moyenne 1981-2009. Eh bien nous allons tout droit vers un coup de douceur cette année qui rentre exactement dans le timing. Un hasard dans la théorie du chaos météorologique ?
- De la même manière, remarquez que les normes tant 1971-2000 que 1981-2010 comportent un petit pic de douceur la seconde décade de janvier. C'est exactement à cette période que l'on a eu notre seul coup de douceur de ce mois de janvier 2010, tout comme c'était exactement à cette période que l'on avait eu le seul coup de douceur de janvier 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 9:16

Salut Stéphane,
Merci pour ce graphique. Si je comprends bien la courbe violette est la continuité de la courbe noire, ce qui ne m'étonne pas du tout vu la dernière décennie.
Entre nous, cette projection que j'approuve va encore permettre de reléguer des hivers normaux au rang d'hivers rigoureux...
Pour la période douce de février, je suis d'accord, mais toute une quinzaine me semble très long, c'est pourquoi, et je reconnais mon erreur, je privilégie souvent la partie nord-est du pays, celle ou j'habite en disant que la durabilité du phénomène doux risque d'être très ponctuelle.
Il a fait relativement froid par ici tout le mois de janvier, à 600 m j'ai eu de la neige eu sol tout le mois, alors qu'à l'ouest on a frôlé les 7/8° C et plus au sud-ouest durant pas mal de jour (rectifie moi si je me trompe).
Mais effectivement la moyenne doit prendre en compte l'ensemble du territoire.

C'est un peu pour cela que la synoptique actuelle laisse envisages comme tu le dis sur le très long terme, une nouvelle possibilité hivernale. Mais pour la façade Est, faudra-t-il attendre si longtemps? je crois qu'en 1956 fin février, il faisait déjà plus de 20° C sur le sud-ouest, alors qu'il gelait encore en Alsace. Et le mois suivant apporta encore son lot de neige et de froid sur l'est.
Mon erreur provient donc du fait de la trop localisation; en février 86, lors de l'épisode neigeux de l'Alsace ou il est tombé plus de 40 cm de neige, il pleuvait au bas de la Franche comté ou du côté de Belfort; et c'est dans cette optique que je situe le phénomène hivernal dans sa continuité. Conflit plus important de masse d'air et disparité assez forte entre l'est et le sud et l'ouest.
Maintenant il est possible que le flux de sud-ouest anéantisse toutes mes supputations pour février, mais dans ce cas, ce sera un bug phénoménal de cet hiver qui s'inscrira définitivement dans le néant météorologique qu'a entamer cette dernière décennie.
En attendant, merci de tes interventions.
Amicalement
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 34
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 31 Jan - 11:58

Ne t'inquiète pas Serge, c'est normal d'être toujours un petit peu plus obnubilé par sa région d'attache même si c'est inconsciemment. En effet dans le Nord-est, la fraicheur pourrait davantage résister cette semaine, avec des valeurs qui ne devraient guère s'éloigner des normes trentenaires. Et de manière plus large, c'est toute une bonne moitié NE du pays qui sera dans ce cas de figure. J'ai aussi un peu eu tendance à l'oublier, étant donné que dans l'extrême SO où je me trouve, sur le papier on peut tabler sur des Tx dans les 15° en seconde partie de semaine. Peut-être même sur les premiers 20° de l'année par foehn pour le week-end prochain mais là c'est davantage incertain.

Sinon, oui je pense sérieusement qu'il ne faut pas attendre de nouvelle incursion hivernale avant les environs du 15 au moins (à deux ou trois jours près). Déjà parce qu'au vu des modèles, on est bons pour se prendre du flux de SO jusqu'aux environ du 7, et même à cette échéance on n'a pas de nouvelles ouvertures franches. Par certaine "habitude", j'aurais tendance à estimer que s'il doit y avoir à nouveau changement de régime, cela sera aux alentours du 10, le temps que les choses se mettent en place. Que ce changement vienne d'une nouvelle poussée anticyclonique sur l'Atlantique pouvant déboucher sur une nouvelle pulsion froide en flux de Nord comme celle que nous connaissons actuellement, ou par une nouvelle advection de hauts géopotentiels depuis la Russie vers la Scandinavie et la mer de Norvège pouvant déboucher sur un flux d'est plus froid mais moins instable, il faut alors compter deux à quatre jours pour que l'air froid atteigne l'ensemble de l'hexagone. Cela nous emmène... aux alentours du 15.

Enfin, la c'est quand même très schématisé : on sait très bien que pour ton NE en flux de nord comme d'est en 36 heures le froid peut s'être bien installé. Dans mon SO, dans un cas comme dans l'autre, 3 à 5 jours ne sont pas de trop à partir de la mise en place de la situation pour que l'air froid s'installe dans le Golfe de Gascogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Mer 3 Fév - 17:05

Bonsoir à tous,
C'est un combat titanesque qui se déroule en ce moment.
C'est bien pour cela que les modèles ont du mal à cerner la situation.
Alternant les flux, subséquent l'emprise atlantique ou continentale, nous voila arrivé à une croisée de chemin.
A mon avis, c'est tout ou rien.
Comme on peut le voir sur GFS, les anomalies de tropopause favorisent une remontée de hauts géopotentiels vers le Groenland, dont la capitale soit dit en passant est largement au-dessus de ses normales saisonnières.
Si la mise à jour d'UKMO donne l'avantage au flux d'est, GFS quant à lui laisse un goût d'inachevé, sans doute suite à une anomalie de tropopause vers 90 heures qui étend vers l'est le courant atlantique.
Cependant, la porte reste ouverte sur le Groenland.
L'indice thêta (traceur de masse d'air) montre bien que c'est une autre remontée chaude forte vers les 144 heures qui étend vers l'est une extension de la cyclogenèse atlantique, moribonde toutefois, et qui relègue un peu plus haut l'arrivée froide vue par UKMO à cette échéance. Sur ce même modèle, les hauts géopotentiels déboulent du haut de la Scandinavie, ce qui aide forcément l'arrivée du décrochement polaire.
Signalons toutefois que GFS est très proche et se cherche sans doute.
Pour moi il est très probable que nous basculions dans une nouvelle donne hivernale assez rapidement, et comme je le disais plus haut, le monstre continental est bien armé pour contrecarre tout projet zonal.
Comme on peut le voir sur GFS d'ailleurs; il n'y a qu'à voir les hauts géopotentiels russes qui deviennent Scandinaves et qui se dédoublent même à courte échéance.
N'oublions pas non plus les hauts géopotentiels de la Sibérie orientale qui aideront le détachement du vortex et ceci est quasiment acquis.
A 120 heures GEFS privilégie lui aussi un peu comme UKMO, ce grand déploiement de hauts géopotentiels entre Islande et Scandinavie. Et la c'est évidemment le gros lot de la soirée.
Pour Stéphane, désolé, mais comme tu le dis toi même c'est encore les Alsaciens les premiers servis. lol!

Il ne fait aucun doute qu'une majorité de scenarii de l'ensembliste optent pour ce scénario...et moi aussi.
Le CEP reste un modèle incontournable et on verra ce soir ce qu'il en est.
Les autres ne sont pas encore à jour.

Ceci dit, la période de douceur relative n'est pas pour autant remise en question; seul sa durée me semblait trop longue, c'est pour cela que je tenais à vous faire un petit topo.

Bonne soirée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Jeu 4 Fév - 19:11

Salut à tous,
Je ne voudrais pas paraitre trop optimiste, mais je sens que le coup est très bon.
Une synoptique idéale est reconnue par les principaux modèles.
La remontée des hauts géopotentiels et l'anti Sibérien à 1050 Hpa vont nous concocter un scénario digne de février 86.
Et si je me trompe, il vous suffira d'inverser les chiffres; ce ne sera donc plus qu'un ancien soixante huitard, qui croit encore au Père Noël et à la révolution météorologique.
Enfin sans plaisanter, si ça foire sur ce coup, je me fait nommer chercheur au CNRS sur la thérapie génépique.
Tant va la "cruche" à la neige qu'au froid elle gèle ...et me saute à la figure... jocolor

Bonne soirée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lizé.

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 76
Localisation : Meylan

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Jeu 4 Fév - 22:24

@ Treize
Passionnante ces courbes de normales quotidiennes. J'avais déjà vu quelque chose d'équivalent, à Bron, pour Bron, à la fin... des années 60. Et j'avais été interpellé par le fait que ressortent des accidents marqués, significatifs donc, sur des périodes aussi longues. Ici, c'est encore plus surprenant. Le lissage est accentué par le fait que ce sont des moyennes glissantes sur 5 jours, et par celui que 29 stations sont moyennées. Ces accidents, les anciens les appelaient des "singularités". Elles sont, à n'en pas douter, à l'origine de biens des dictons. Donc, ceux qui s'en moquent ont tort. Enfin, il faut tout de même trier...
Comment expliquer ces singularités ? Des sortes de "moussons" peut-être. Des "effets de seuil" liés aux positions du Soleil ? Ma foi, je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 34
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Ven 5 Fév - 18:53

En tous cas @lizé, la "singularité" aura été bien respectée cette année même si personne ne peut vraiment dire s'il s'agit d'un simple hasard ou la trace d'un mécanisme plus réel. Je n'ai plus les courbes que j'avais réalisées il y a quelques années, perdues lors d'un accident de disque dur, mais je m'étais "amusé" à comparer les différentes normes de février depuis 1941-1970 à aujourd'hui, et ce pic doux de début de mois est bien présent de manière systématique.

Sinon pour Serge : j'ai été bien pessimiste avec mon rail de Sud-Ouest, après avoir été trop optimiste le temps d'une soirée. Concrètement pas grand chose n'a bougé, seulement un petit grain de sel à l'avant de la dépression atlantique, mais suffisant pour laisser le temps à un résidu de vortex de dégouliner sur l'Europe Occidentale tout en renforçant un blocage modeste mais suffisant dans les parages des Açores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lizé.

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 76
Localisation : Meylan

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Ven 5 Fév - 20:33

Je ne crois pas à ce hasard. Le hasard c'est commode pour expliquer des faits qui nous dépassent aujourd'hui, qu'on parviendra un jour à expliquer. En attendant, on va chercher l'étiquette hasard. C'est une réflexion d'ordre général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Sam 6 Fév - 19:53

Salut tout le monde,
Le froid arrive, certes avec un peu de retard sur ce que j'avais prévu, mais il viendra.
Le modèle européen est éloquent pour y associer un ou des épisodes neigeux conséquents, même si c'est plutôt en fin de semaine ou la semaine suivante.
Tout cela est fort bien. Mais posons-nous la question de savoir si l'hiver que nous vivons en zone tempérée est aussi enthousiasmant qu'il en a l'air.
Comme je le répète depuis pas mal de temps, si j'avais du choisir entre cet hiver et un hiver doux et pluvieux, sans hésiter j'aurais choisi le second.
J'aurais de loin préféré une solide reconstitution de notre banquise arctique avec un vortex ultra concentré. La glace aurait pu prendre de l'épaisseur et nous ne serions pas contraint le prochain été de prier afin que les dégâts de la débâcle ne soit catastrophiques.
Sur la "terre des fêlés" ils n'ont pas cet été d'âme et chaque épisode localisé de froid et de neige les fait jouir comme une pucelle nymphomane.
Mais trêve de galipettes, ils n'en valent pas la peine; cependant j'aimerais avoir votre avis sur ce "paradoxe" qui n'en est pas vraiment un sauf si l'on considère les deux phénomènes pré-cités; à savoir un hiver relativement froid chez nous et une banquise qui "agonise " tous les ans un peu plus.
Car si nous avons ce type d'hiver, hormis le fait d'une NAO ou d'une OA négative qui saurait expliquer comme l'a si bien souligné Stéphane, les descentes polaires, l'état de la banquise n'est pas le même qu'il y a trente ans et en cela, si le court terme peut nous paraitre bénéfique en terme hivernales (décennie voir plus), les perspectives lointaines ne sauraient être incongrues au point de les ignorer.
Je peux me tromper bien sûr.
C'est pour cela que je souhaiterais avoir votre avis sur le devenir à postériori d'une météorologie qui pourrait devenir atypique au regard d'une situation générale.

Bon dimanche
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 7 Fév - 13:12

Salut à tous,
salut Stéphane,
Après ton excellente synthèse "projective" sur les conditions de notre vortex et de notre futur météorologique probable du printemps/été, ne penses-tu pas que nous puissions déjà tirer une petite constatation sur nos années passées de la dernière décennie.
j'avais émis l'hypothèse un peu "hasardeuse et peut-être prétentieuse" que nous étions passé à côté d'un hiver digne thermiquement de 1962/1963.
Cette hypothèse basée sur un apport assez "faible" de conditions arctiques (par exemple ligne 510 qui n'a que frôlé le nord-est du pays en décembre) et une prédominance de plus en plus prégnante de flux "regonflés" de la ceinture tropicale (non avéré cet hiver c'est vrai), pourrait-elle expliquer ces printemps chauds précoces de cette dernière décennie ainsi que ses automnes encore trop chauds.
C'est bien entendu une conclusion hâtive puisque la période est courte, mais il serait effectivement intéressant de voir l'évolution future, couplée au problème anthropique, même si celui-ci reste "interrogatif".
D'autres périodes ont connu des décennies douces avec sans doute une prégnance du sud sur celle du nord.
Mais si je suis ton raisonnement, c'est bien le couplage de réchauffement, disons "normal dans du long terme", et du phénomène CO2 qui devrait induire de nouvelles perspectives et qui pourraient expliquer les "anomalies "telles qu'une AO ou NAO négative qui réduirait contre toute logique l'expansion glaciaire Alpine et Nordique par exemple.

C'est la complexité du problème qui permet des hypothèses, car si on y inclut le fait d'un réchauffement "normal" multi décennal, les ambiguïtés et forçages thermiques prochain, s'ils s'avèrent exacts, devront peut-être s'affranchir d'une explication en termes de "variabilités" et ...malheureusement trouver des explications anthropiques.

Qu'en penses-tu?
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 34
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 7 Fév - 18:38

Je suis assez d'accord Serge.

Je ne saurais dire si l'on est passés (jusqu'à présent) à côté d'un 1962/1963, mais il va de soi que le réchauffement ne va pas dans le sens d'une sauvegarde de l'intensité des vagues de froid d'antan. En disant cela, il n'est cependant pas question d'ignorer le caractère parfaitement remarquable de cet hiver 2009/2010, au moins à l'échelle franco-française.

J'aurais tendance à penser - subjectivement dans la mesure ou cela ne repose pas sur des modélisations ou des expériences concrètes - que le réchauffement global serait de nature à favoriser une certaine augmentation des périodes froides hivernales sur l'Europe Occidentale, tout en diminuant l'intensité moyenne de ces périodes froides par rapport à ce que l'on avait par exemple dans les années 60. Pour schématiser, plus de périodes froides que lors des années 1980/1990, mais plus non plus de phénomènes extrêmes comme par exemple l'hiver 1962/1963. Pourquoi ?

D'une part, parce que le réchauffement a tendance à mettre à mal la circulation zonale si puissante que l'on a beaucoup connu notamment dans les années 1990. Le vortex arctique semble avoir tendance à s'affaiblir au fil des années, et les remontées douces parviennent bien plus régulièrement à générer des blocages au flux océanique. Selon les cas de figure, soit le vortex est encore suffisamment actif pour au moins limiter ces remontées (auquel cas, le plus souvent, les hautes pressions s'effondrent sur nous et on a au moins du froid radiatif), soit il ne l'est pas et des blocages durables se mettent en place a des plus hautes latitudes, sans que les bas géopotentiels n'aient les moyens de les déloger. Regardez n'importe quel run de modèle ce soir : blocage modeste au niveau de l'Islande (au sens qu'il n'est pas si puissant par rapport à ce que l'on a pu voir), mais les bas géopotentiels arctiques sont si faibles qu'ils n'ont aucune influence sur lui et qu'il semble pouvoir rester aussi longtemps qu'il le voudra. Pour faire une petite passerelle, pas étonnant dans cette situation que l'anomalie mondiale troposphérique (donc à environ 4,5 km d'altitude) flirte avec les records !

Dans cette optique, j'aurais tendance à penser que ce sont donc les hivers du type 2006/2007, qui étaient synoptiquement parlant la norme des années 1990, devraient au contraire devenir des hivers plus rares, quand ce sont des hivers type 2008/2009 qui pourraient devenir les plus courants.

Après, concernant l'intensité des vagues de froid auxquelles nous devrions être plus souvent soumis, elle devrait avoir tendance en moyenne à décroître légèrement, sans empêcher des périodes ponctuellement remarquables. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'il ne fera jamais 15° en janvier à Strasbourg avec flux d'est (ou du moins pas avant que le Treize ne soit devenu trop gateux pour taper sur un clavier). Ce n'est pas cela le réchauffement. Le réchauffement, c'est seulement le fait que là où il avait fait par exemple -12° avec telle situation en 1950, avec la même situation aujourd'hui il ne fait que -11.4°. La différence ne semble pas fondamentale, mais 0.6° à l'échelle d'un mois, c'est la différence entre le remarquable mais non exceptionnel janvier 2010, et un mois de janvier qui aurait pu rentrer dans le top 5 des mois de janvier les plus froids depuis 60 ans.

Rétrospectivement, si l'on regarde les 6 dernières années, on retrouve 4 hivers déficitaires en températures, mais sans vague de froid généralisée de grande intensité.

Citation :
Cette hypothèse basée sur un apport assez "faible" de conditions arctiques (par exemple ligne 510 qui n'a que frôlé le nord-est du pays en décembre) et une prédominance de plus en plus prégnante de flux "regonflés" de la ceinture tropicale (non avéré cet hiver c'est vrai), pourrait-elle expliquer ces printemps chauds précoces de cette dernière décennie ainsi que ses automnes encore trop chauds

D'une certaine manière je réponds à ta phrase : j'ai donc tendance à penser (c'est seulement une pensée, je me garderais bien de prétendre que je détiens la lumière !) que la prédominance des flux doux d'origine subtropicale est au contraire appelée à se réduire au fil des prochaines décennies en France et en hiver. Et c'est toute la différence avec les trois autres périodes de l'année, où d'une part les périodes de blocages anticycloniques ne sont plus forcément gages de températures fraiches (Juillet 2006 : le mois de juillet le plus chaud jamais observé en France, grâce à un blocage durable sur Albion apportant flux d'est chaud et sec), et où d'autre part les apports de gouttes froides par le N et le NE sont beaucoup plus rares.

Tiens, c'est le moment de reprendre cette idée, et d'aller jeter un oeil un peu plus haut dans le topic sur ce graphique que j'ai posté avec l'évolution des normes entre 1971-2000 et 1981-2010. Wink Avec une nouvelle décennie d'observations, on constate un net réchauffement des printemps, des étés et des automnes, mais une relative stagnation des hivers.

Allez, peut-être que je me trompe complètement, qu'on finira 2010 avec une anomalie de -1.9° avant un hiver 2010-2011 à -7.9° cheers

Citation :
C'est la complexité du problème qui permet des hypothèses, car si on y inclut le fait d'un réchauffement "normal" multi décennal, les ambiguïtés et forçages thermiques prochain, s'ils s'avèrent exacts, devront peut-être s'affranchir d'une explication en termes de "variabilités" et ...malheureusement trouver des explications anthropiques.

A ce niveau, c'est à chacun de se faire son opinion, le tout étant d'essayer de prendre les choses avec un maximum d'objectivité et de recul. J'ai fait mon opinion après plusieurs années d'observation, mais je ne suis pas la pour l'imposer à qui que ce soit. Je viens juste pour échanger avec vous des observations, des comparaisons, quelques réflexions, mais pas pour imposer des points de vue. Je sais, cela doit faire bizarre de lire cela Serge et Michel de l'un de ceux que l'on a du longtemps vous décrire comme l'un des cerveaux du grand satan (lol), mais je ne perds pas espoir qu'un jour ceux qui vont servi ce plat comprendront qu'ils ne se sont pas fait jeter pour leurs idées, mais pour la manière dont ils voulaient les imposer en refusant tout débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Dim 7 Fév - 22:59

Que de belles analyses !
J'en parlais aujourd'hui avec Mike, nous étions impressionnés et d'accord pour dire que si nous n'avons pas la quantité, nous avons la qualité. Un vrai concentré de qualité ! En pourcentage, sans doute un beau record.

Quel contraste avec un "fameux forum" ! En ce moment c'est le flinguage généralisé, si des armes virtuelles existaient, il y aurait des morts ! Et J parle de courtoisie, mais est plus à l'aise avec les insultes qu'avec les analyses !!! On voit où mène le sectarisme et l'intolérance, et de tout faire pour que chiffres et courbes collent à leur idéologie.
Des gens se rebellent contre leurs méthodes, et actuellement sont censurés, menacés, bloqués, exclus, et d'autres disent leur raz le bol et qu'ils renoncent à continuer à venir.

Citation :
Je sais, cela doit faire bizarre de lire cela Serge et Michel de l'un de ceux que l'on a du longtemps vous décrire comme l'un des cerveaux du grand satan (lol), mais je ne perds pas espoir qu'un jour ceux qui ont servi ce plat comprendront qu'ils ne se sont pas fait jeter pour leurs idées, mais pour la manière dont ils voulaient les imposer en refusant tout débat.
Depuis le début je te lis, autour de 5 ans, alors pas de souci, j'ai toujours apprécié tes analyses que j'ai toujours trouvé très justes.

Le recul, l'objectivité, c'était ce qu'ils condamnaient, ils veulent la provocation, le règlement de comptes, avouent le mensonge, c'était dit ! (j'ai les captures d'écran). Ils appellent le climat actuel commencé après 1998 le "Cryocène" ! Ça se passe de commentaires ! S'ils y croient c'est pas un problème, mais leurs méthodes, si !
Bref, passons... Je préfère laisser tout ça de côté, c'est un bien mauvais souvenir... à larguer !

Dans ce que tu dis, ce qui me frappe, car cela correspond à nos observations, c'est que tu parles aussi de ces étés qui se rallongent du printemps à l'automne, et pour nos glaciers, c'est à mon avis là que se détruit leur santé. La ligne d'équilibre qui remonte, les langues mises à mal...
Tu n'es pas optimiste pour les étés futurs. J'espérais une inversion prochaine de tendance, correspondant aux fluctuations passées des glaciers Suisse très observés, et qui montrant le creux actuel de la "vague", laissait espérer comme par le passé une nouvelle remontée. Mais je comprends que le futur ne reproduira pas forcément le passé.

Comme tu le penses aussi, les hivers ne changeront pas grand chose à la situation. Bien que de bons flux zonaux seraient les bienvenus pour apporter de bonnes accumulations en altitude.
Depuis début janvier, ce qui tombe en neige ne permet que de compenser le tassement. La moyenne est correcte pour la décennie, mais bien basse si l'on prend 3 et 6 décennies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Perspectives long terme   Ven 12 Fév - 17:19

Salut à tous,
Un peu complexe la situation à venir.
On peut se poser la question du "pourquoi le système dépressionnaire de Scandinavie est bousculé par celui en préparation sur l'est de l'Islande d'ici 48 heures, ce qui risque de provoquer un flux de sud-ouest sur une partie est du pays dès mardi/mercredi prochain"?
Je crois que la réponse réside dans la carte "altitude géopotentiel de la 1.5 PVU".
Il me semble que la tropopause dynamique qui se situe sur le sud Groenland s'étire au fil des jours en une courbe "Groenland, sud Angleterre et jusqu'en Finlande".
Ce qui écarte d'une part le système Scandinave et déporte sur l'ouest le système dépressionnaire d'Islande.
C'est un peu compliqué, mais si l'on tient compte de la validité d'une récurrence comme ce fut le cas cet hiver, il faut bien expliquer la possibilité du redoux de mardi/mercredi.
Alors si une grosse tête passe par là, merci d'apporter les lumières qui me manquent.
Bonne soirée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perspectives long terme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perspectives long terme
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Météorologie-
Sauter vers: