Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Observations climatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 5 Oct - 7:34

Je pense que Stéphane ne m'en voudra pas si j'ai pris les relevés de septembre qu'il a posté sur info climat.
Septembre 2010 est le mois le plus chaud des mois de septembre depuis les relevés satellites avec + 0.523° C.
Chez moi, localement, septembre est le 3ème mois le plus frais depuis l'année 2000.
Sur les 9 premiers mois de l'année, toujours localement, 2010 est l'année la plus fraiche depuis 2000.

Démonstration sans équivoque, chiffres à l'appui, que, mal intentionnés, on peut retourner une situation globale à un avantage local, pour peu que l'on défende une idée de refroidissement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mer 6 Oct - 8:28

De source météo France,
Il a fait + 45° C à Los Angeles le 26 septembre dernier (ancien record + 44.4° C en 1990).
C'est un mois de septembre remarquablement chaud qu'il a fait en Nouvelle Calédonie.

http://france.meteofrance.com/france/actu/actu?document_id=24117&portlet_id=68749
Ci-dessus tous les détails.

Il serait temps que Ma Dalton dégaine, mais il est vrai qu'avec un abruti de fils comme Averell, on serait capable de dégainer un Maunder sous un prochain éocène.
Enfin il doit certainement faire froid quelque part...sur une autre planète, un genre -273°C. On laisse les 15 centièmes de côté...pour une marge de sécurité.

santa santa santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 19 Oct - 17:57

Base de départ, les 20 étés et hivers les plus chauds et les plus froids depuis 1900 à 2008 en France.

1- Les 20 étés les plus chaudes de la période 1900/2008 en France.

Sur la période 1955/2008 ils sont de l’ordre de 70%, dont 50% sont étalés sur la période interne 1990/2008. 30% sont donc pour la période 1900/1954.

2- Les 20 étés les plus froids de la période 1900/2008.

Sur la période 1900/1954, ils sont de l’ordre de 70%, dont 55% sont étalés sur la période tri décennale 1900/1929. Le taux d’étés froids relevés sur les 20 pour la période 1990/2008 est de 0%.

3- Les 20 hivers les plus doux de la période 1900/2008.

Sur la période 1900/1954, ils sont de l’ordre de 40%, contre 55% pour la période 1955/2008. On remarque le peu d’écart entre les deux périodes identiques temporellement.
Par contre si l’on réduit la seconde période de 1981 à 2008, on a 50% contre également 50% pour la période plus longue 1900/1980.

4- Les 20 hivers les plus froids de la période 1900/2008.

Sur la période 1900/1954, ils sont de l’ordre de 65%. Il reste donc 35% pour la période 1955/2008. Il est intéressant de faire un compte rendu tri décennale pour les trois premières séries, soient :
- 1900/1929 = 25%
- 1930/1959 = 45%
- 1960/1989 = 25%

Et la bi décennie 1990/2008 = 5%



En ce qui concerne les étés les plus chauds, il ne fait aucun doute que les deux dernières décennies connaissent une certaine tendance à des températures élevées pour la saison estivale. Ceci dit, des étés caniculaires sont une donnée incontournable de nos latitudes et en dehors du fait observé de leur récurrence actuellement centrée sur une courte période, il n’y a rien d’exceptionnel d’avoir très chaud en cette saison.

Pour les étés froids, ceci devient plus intéressant. Sur la première moitié de la période 1900/2008, c’est-à-dire 1900/1954 ; 70% d’entre eux font partie des plus froids. Plus précisément, 55% de ceux-ci sont étalés sur la période tri décennale 1900/1929. Et depuis un peu moins de 20 ans, plus aucun été n’a pu réaliser en froid parmi les 20 les plus âpres.
La tranche tri décennale 1930/1959 est à 20% et à 25% pour la tranche suivante 1960/1989.

Pour ce qui est des hivers, leur douceur potentielle se confirme par la presque équité que l’on remarque entre les deux périodes 1900/1954 et 1955/2008 avec 45% pour la première et 55% pour la seconde.
Le petit hic, c’est que si l’on réduit la seconde période 1955/2008 à 1981/2008 et la première laissée de 1900 à 1980, on se retrouve avec 50% pour chacune des deux nouvelles périodes. Qui plus est, par période tri décennale on a :
1900 à 1929 = 30%
1930 à 1959 = 15%
1960 à 1989 = 25%
Et pour les 18 dernières années 1990 à 2008 = 30%.

Enfin pour les hivers froids, celui de 2005/2006 qui entre dans les 20 se classe en 20ème position.
Si le contraste de nos hivers est une donnée incontournable, n’oublions pas que la concentration de co2 ((de l’ordre actuel moyenné égal à 360 ppmv (partie par millions en volume)), est plus importante dans notre hémisphère en hiver, ce qui d’après moi pourrait occasionner un regain de flux méridiens, devenant peut-être un peu plus nombreux ces prochaines années, rendant une fausse tendance de refroidissement global. Ce n’est qu’une hypothèse que j’explique par un « démantèlement » plus aisé du vortex polaire.
Cependant, je crois également que les records de froid seront de plus en plus difficiles à battre, non en termes de ponctualité, mais en termes de durée en intensité.


Si maintenant on faisait une projection temporelle sur durée identique, à savoir période 1900 à 1981 et période 1981/2061 et en admettant une stabilité des températures actuelles, on obtiendrait le schéma suivant :

1- Hivers doux
Période 1900/1980 = 25%
Période 1981/2061 = 75%

2- Hivers froids
Période 1900/1980 = 65%
Période 1981/2061 = 35%

3- Etés chauds
Période 1900/1980 = 16%
Période 1981/2061 = 84%

4- Etés froids
Période 1900/1980 = 100%
Période 1981/2061 = 0%

Tout cela est bien évidemment très subjectif et ne tient pas compte des variabilités intrinsèques à la météorologie annuelle.
La période effective en prolongation n’étant que de 27 ans, ça devient très aléatoire. Mais le but n’est pas de prédire le temps futur à partir d’abstractions autant ciblées.
C’est surtout le chemin à parcourir pour atteindre un réchauffement de fin de PAG (approximativement accepté pour être daté vers 1860) qui est intéressant à retenir. Alors parler de « glaciation » relève d’une sacré dose d’optimisme, pour être poli.

En fin de compte, la météo c’est comme la « révolution des couches culottes », moins on en comprend et plus on connaît le futur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mer 8 Déc - 7:23

Je commence à me poser la question sur la "pertinence" de la récurrence du blocage Atlantique et d'une NAO aussi négative.
Cela nous a procuré un hiver frais l'année passé, un début d'hiver 2010/2011 avec de la neige en plaine et des records de froid de battu à certains endroits. Ça ce sont les faits.
Mais si on analyse un peu, on voit bien que si le pôle Arctique se fragilise comme actuellement, les flux méridiens printaniers et automnaux n'ont pas de réserve suffisante pour pérenniser la période hivernale en longueur; le résultat c'est que l'on se retrouve trop tôt avec des remontées douces ou chaudes en inter saison.
Si on y ajoute le manque de neiges hivernales en montagne, on peut craindre l'anachronisme d'hiver froids (neigeux ???), mais annihilé complètement par ce que je viens d'expliquer plus haut, à savoir des flux doux avec une facilité de passage très préjudiciable pour un quelconque refroidissement global et inter saisonnier.
Ceci est évidemment une projection "gratuite" au vu de sa temporalité, mais il est intéressant de réfléchir sur le sujet. Si vous avez des avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 18 Déc - 13:25

Tout ce que vous n'avez jamais osé vous poser comme questions concernant ... le climat.
Oubliez tout ce que vous avez appris sur le climat; les 10 m de neige nécessaire pour faire 1 m de glace, le réchauffement climatique, le GIEC, le CO2, la banquise Arctique, l'année 2010 chaude, les courbes de réchauffement et j'en passe.
Nous entrons dans une nouvelle ère climatique.

LES GLACIERS POUSSENT VERS LE BAS.
les chutes de neige apocalyptiques que connait notre pays, les froids rigoureux que subissent les habitants, tout cela est le fait de la nouvelle glaciation en cours.
Le raccord entre la langue terminale des Bossons et les glaces qui poussent à partir de la Bretagne et de l'est de la France est prévu pour 2020.
Paris sera raccordé au réseau glaciaire un peu plus tard; la logistique gouvernementalo/médiatique prenant du temps,il a été décidé que la glaciation sera repoussée.

VOUS ÊTES PRÉVENUS.

Les retardataires cérébraux du réchauffement climatique seront carrément cryogénisés sur place.
Le GIEC sera lyophilisé; il est prévu de le tremper dans le génépi en 2100 et assaisonné aux herbes de mammouth avant d'être donné en pâture aux sceptiques de 2010. Alléluia.

Dernière info, l'isolement de la Bretagne sous les 3 m de neige a été admirablement retranscris dans une superbe BD au nom évocateur: Leguenix en Alaska, ou comment construire son igloo avec du varech congelé, hips.

A faire circuler sans modération et assez rapidement, avec toutes les conneries que j'ai raconté sur le réchauffement, je veux absolument me rattraper.

Vive les neiges, vive les glaces...au génépi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 18 Déc - 19:31

Tout comme le climat, Serge se déchaine ! lol!
Mais en cette période de glaciation, se déchainer n'est pas prudent, garde donc tes chaines, tu risques de déraper, surtout imbibé de la sorte par les restes du tonneau de genépi que tu as rapporté de Chamonix... Suspect

Vive les neiges, vive les glaces...au génépi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mer 5 Jan - 13:33

Voila une carte qui va ravir les tenants du refroidissement.

http://climat.meteofrance.com/content/2011/0/24548-43.png

On y voit une années 2010 plus fraiche que la normale 1970/2000 de + 0.3° C.
Le mois de décembre quant à lui a été "exceptionnellement neigeux et froid sur le pays", source météo France.

Je connais des sites qui vont se frotter les mains de bonheur. Eh oui, à force de prévoir l'hiver du siècle depuis des lustres, avec un peu de patience ...on s'en approche localement. Faut-il ajouter que l'année 2010 est sans doute l'une des 3 plus chaudes enregistrées depuis 130 ans. Non, on sait par expérience que l'égo ne se mélange pas d'objectivité.

A toutes fins utiles, on peut tout de même regarder le graphique de droite à gauche et se dire que les vendeurs de tee-shirt ont bien de la chance ces dernières années; car de vous à moi, il y a ...certaines années de disette caniculaire.

Mais trêve de bavardages, un graphique vaut mieux que mes propos; au moins là, chacun y va de son interprétation et celle-ci se justifiant immanquablement ...au désir de chacun.
A vos commentaires sur un forum qui tente de rester objectif, tout en dénonçant certaines spéculations qui n'ont plus rien de scientifique.

PS: au vu de la situation actuelle des centres d'action et sous réserve bien entendu, il n'est pas impossible qu'une période bien hivernale se profile (peut-être février ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Jeu 6 Jan - 9:24

Rétrospective de l'année 2010 en Suisse (bilan provisoire).





27 décembre 2010


Rétrospective annuelle 2010 (bilan provisoire)



L'année 2010 fut légèrement plus chaude que la norme 1961-1990 avec un excédent thermique de l'ordre de 0.2 degré. Un déficit pluviométrique fut relevé en Suisse romande. Du début de l'année à la mi-mars, les conditions météorologiques furent généralement hivernales avec des températures très basses et de fréquentes chutes de neige, surtout sur les régions de plaine. La seconde quinzaine de mars et surtout la seconde quinzaine d'avril furent très belles avec des températures élevées pour la saison. En revanche, la fin du printemps, de début mai à la mi-juin, fut pluvieuse, fraîche et exceptionnellement peu ensoleillée. De mi-juin à mi-juillet s'en suivit une période très chaude et très sèche, notamment sur l'Ouest du pays. Le reste de l'été et l'automne fut dominé par un temps changeant avec des chutes de neige qui tombèrent à plusieurs reprises en montagne. Fin novembre, la neige tomba également jusqu'en plaine. Le mois de décembre fut très hivernal avec une couche de neige qui recouvrait pendant quelques jours toutes les régions de plaine de la Suisse.



Avec un écart à la norme de référence 1961-1990 de 0.2 degré, l'année 2010 devrait s'inscrire au niveau national comme l'une des plus fraîches de ces deux dernières décennies, probablement la plus fraîche depuis 1996. Si on remonte jusqu'en 1864, l'année 2010 se positionne tout de même au 38ème rang des années les plus chaudes. Sur les sommets montagneux, les températures relevées furent conformes aux normes. Au Säntis, l'année 2010 fut la plus froide depuis ces 24 dernières années. Les vallées alpines soumises au fohen ont connu un excédent thermique jusqu'à 1 degré.



L'année 2010 fut sèche sur l'Ouest du pays et en Valais central. Il n'est tombé qu'entre 70 et 80% de la norme. Sur le Plateau et dans les Alpes, on releva des précipitations comprises entre 80 et 120% de la norme, au Sud des Alpes, entre 90 et 115% de la norme.



L'ensoleillement fut compris entre 90 et 100% de la norme au Sud et en Valais. On releva entre 80 et 110% de la norme au Nord et dans les Alpes.



Malgré un excédent thermique peu élevé au niveau de l'Europe occidentale, l'année 2010 fut la 3ème année la plus chaude depuis 1850 au niveau mondial, selon l'Organisation Mondiale de la Météorologie (OMM). Des températures largement excédentaires furent relevées sur une grande partie de l'Arctique et sur une vaste portion terrestre du Sahara au centre de l'Asie en passant par la péninsule Arabique.





Il s'agit encore de valeurs provisoires. On trouvera les valeurs définitives dans le bulletin météorologique annuel qui sera publié le 21 janvier 2011. La rétrospective annuelle peut être diffusée sans restriction en mentionnant la source "MétéoSuisse".



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas91

avatar

Messages : 1056
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Jeu 6 Jan - 9:28

Bonjour

Au vu du graphique dans le post precedent, personne ne paut nier la hausse des moyennes des températures depuis la fin des années 1970 sauf très ponctuellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Jeu 6 Jan - 9:39

Oui Nicolas, c'est certain.

Selon météo Suisse, ci-dessus, 2010 est la 38 ème année la plus chaude depuis 1864; il en reste donc plus de 140 qui sont plus fraiches.
Ça donne tout de même le vertige surtout lorsque le fameux "ressenti" des gens qualifie l'année 2010 comme pourrie et fraiche...
Et nos fameuses références des années fastes 50/70 prennent tout leur sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas91

avatar

Messages : 1056
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Jeu 6 Jan - 9:41

La météo Suisse a vraiment une bonne communication, tant mieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Jeu 6 Jan - 13:34

Cela rejoint parfaitement la carte et les explications qui sont sur ce topic : le-climat-en-france
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 18 Jan - 7:49

Nouvelle du Canada.

Bilan global de Québec sur l'année 2010:
Année la plus chaude depuis 1943 (début des relevés).
Température moyenne normale + 4.2° C
Température moyenne de 2010 = + 6.6° C
Ancien record de 2006 = + 6° C.

"En 2010, nous avons eu le 2e hiver le plus doux (et le 3e moins enneigé), le printemps le plus doux (et de très, très loin), le 3e été le plus chaud et un automne à peine plus chaud que la normale (toujours depuis 1943)".

Au niveau national (canada) c'est 2010 l'année la plus chaude depuis le début des relevés.

Pour la France.
Bilan global = -0.3° C c'est-à-dire sous la moyenne de la période 1971/2000.
2010 est l'année la plus fraiche depuis et avec 1996. La plus fraiche récente sous les - 0.5° C étant 1987.
2010 fait suite à 13 années consécutives au-dessus de la moyenne (même période).

Il faut ajouter cependant et c'est important que le graphique de la Nasa nous situe légèrement au-dessus de la moyenne pour l'année 2010...mais la période de référence est 1951/1980 et non 1971/2000.

Donc il n'est en aucun cas question de parler de refroidissement pour notre pays en se basant uniquement sur une période trentenaire et qui plus est va encore être augmentée puisque la référence va passer de 1981 à 2010, trentenaire encore plus chaud.

Pour ce qui est du principe des vases communicants (Canada doux, Europe de l'ouest froide), un rapide coup d'œil permet le débat sur un autre post qui est celui de "l'hiver 2009/2010 aurait-il dû être plus froid ?".

Mais par manque d'interlocuteurs, ce débat intéressant restera en suspens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas91

avatar

Messages : 1056
Date d'inscription : 01/01/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 18 Jan - 12:33

Pour la France, il, faudrait que la température moyenne baisse pendant plusieurs années pour voir quelque chose de significatif.
Malheureusement, la tendance est plutot à l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 18 Jan - 16:06

Nicolas91 a écrit:
Pour la France, il, faudrait que la température moyenne baisse pendant plusieurs années pour voir quelque chose de significatif..
Oui Nicolas, et surtout l'été. Ou des étés nettement plus courts que nos actuels, qui se sont nettement rallongés ces 20 dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 21 Jan - 17:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Lun 24 Jan - 18:51

Pas de commentaires, dommage, tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Lun 24 Jan - 23:06

Peut-être avec ceci:

Records de froid dans le midwest américain.

http://france.meteofrance.com/france/actu/actu?document_id=24619&portlet_id=71564
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 25 Jan - 8:28

L'année 2010 considérée comme une des plus chaudes depuis 130 ans (lien du haut).
Le Midwest Américain touché par une vague de froid polaire, avec à la clé un record de froid (lien du bas).

C'est pour la plupart à en perdre son latin, et c'est bien normal, puisque la contradiction ne se fait que sur un plan géographique très limité, le sien.

Avant de développer dans un prochain bulletin cette année et ces décennies qui se suivent et se réchauffent de plus en plus, un rapide commentaire sur le record de froid du Midwest, qui rejoint les records de froid enregistrés en décembre sur une partie de la Scandinavie, avec des débordements polaires excessifs.
Le record de température du Midwest (dont une ville est considérée comme "le congélateur du pays"), alimentera sans aucun doute les partisans de l'anti carbocentrisme, tout comme les canicules excessives alimentent les tenants de ce même carbocentrisme.
Le dernier relevé de la banquise Arctique faisant état de plus de 1,2 millions de km2 en moins par rapport à une moyenne calculée sur 1979/2008, on va faire un petit rapport entre le record de froid du Midwest Américain et la banquise.
D'ici quelques semaines, le printemps aura vite fait de reléguer le record de froid aux annales météorologiques et la vie reprendra son cours sans autre incidence.
En ce qui concerne notre banquise, c'est une autre histoire; régulatrice plus ou moins ouverte de notre système climatique, sa régression de superficie ne va pas s'arranger d'ici quelques semaines ou la concentration du vortex va se manifester. Et la perte sera sûrement répercutée sur la période froide suivante. Je ne suis pas devin et je ne sais pas ce qu'il adviendra de notre prochain hiver, ni si l'englacement sera plus important que cette année, mais il parait indéniable que nous ne partons pas sous les meilleurs auspices.
Inutile de rentrer plus avant dans des détails qui deviennent vite très complexe, mais je pense qu'il faille faire la part des choses et qu'un record de froid (il a déjà fait plus froid à Mouthe dans le Jura), n'est pas symptomatique de la tendance présente qui est à des décennies bien douces.

En ce qui concerne les températures très basses de la partie Scandinave de décembre, étant donné qu'il y a là-bas des glaciers, l'impact peut être différent et ralentir une dégradation glaciaire qui semble faire le consensus des climatologues et glaciologues. Mais un mois ne suffit pas.

Voilà pour ce petit point climatique.
PS: je crains que cet été ne nous fasse subir en France et en Europe de l'ouest des températures bien au-dessus des moyennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 25 Jan - 15:05

Nous partons sur une base basse en ce qui concerne les températures de la basse atmosphère.
A la date du 22 janvier, nous sommes presque aussi bas que l'année 2008.
- 21.20 pour 2008
- 21.13 pour 2011

En 2010, nous en étions à - 20.46
Pas mal d'écart entre 2010 et 2011 en ce 22 janvier.

Je ne connais pas les raisons qui fassent ainsi fluctuer les températures de notre basse atmosphère; mais si on veut extrapoler un peu et rester dans la lignée des années chaudes, il est à craindre qu'il y ait des sursauts de réchauffement assez spectaculaires pour cette couche.
D'un autre côté, si on veut conjurer cette série d'années douces, on peut voir cette baisse comme très encourageante.

Reste à savoir dans le second cas, quels seront les effets directement observables sur notre climat au moins hémisphérique.
A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Observations climatiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Observations climatiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» HAARP l'arme météo pour des guerres climatiques
» Les observations du vendredi 5 novembre 2010
» Les observations du vendredi 17 septembre 2010
» Les observations du jeudi 25 novembre 2010
» observations cap fréhel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Climatologie-
Sauter vers: