Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Observations climatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mer 10 Mar - 12:28

Températures hivernales en Suisse depuis la fin du PAG.
On voit bien la série des années 1960 à 1980 dont Serge, Jean Jacques, moi même et d'autres nous souvenons bien...
Puis la longue série 1980 à 2005 environ, où les hivers ne sont plus que doux à très doux, ce qui n'exclue pas les fortes chutes de neige dont en particulier l'hiver 1998/1999 avec les terribles avalanches de février.
On remarque aussi la tendance actuelle avec ses hivers doux dont celui de 2006/2007 exceptionnellement doux, insérés entre 2 hivers plus froids, dont les 2 derniers, mais cela reste dans du moyennement froid en comparaison au passé jusqu'aux années 1960.
C'est pour cela que ceux qui parlent "d'exceptionnel", de "retour au PAG" me font bien rigoler... enlevez donc vos œillères !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mer 10 Mar - 13:08

Salut à tous,
Histoire de renouer avec nos mémoires, quelques moyennes de janvier froides et douces depuis 1946 à Strasbourg.
Doux à chauds
1948 + 5.6° C
1951 + 3.7° C
1975 + 5.1° C
1988 + 5.4° C
2007 + 6.3° C

Froids à rigoureux
1947 - 2.7° C
1963 - 5.5° C
1987 - 3.7° C
1985 - 4.2° C
1997 - 2.5° C

Comme cela, il y en a pour tout le monde.

2010 est à -0.8° C.

Bonne journée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 12 Mar - 8:18

Bonjour tout le monde
Ce 10 mars 2010 et d'après les graphiques de mesure de notre atmosphère, la basse troposphère a franchi la limite des - 16° C, soit exactement - 15.98° C.
Valeur la plus haute depuis 1999 qui au 10 mars était de -17.22° C.
Explication due probablement au bilan du rayonnement terrestre. Celui-ci étant en équilibre entre le rayonnement et le renvoi dans l'atmosphère, un excès de "particules" retenant une partie du rayonnement est susceptible de réchauffer la basse troposphère et de...refroidir les hautes couches stratosphériques.
Bilan rayonnement: 342 W/m2.
Sur ces 342 W/m2, 30% sont réfléchis par l'atmosphère et le sol. Les 235 W/m2 restant sont absorbés par les nuages et la surface terrestre et convertis en chaleur.
En ajoutant la chaleur de la géothermie, le bilan total est de 350 W/m2. Seulement 26 W/m2 sont perdues dans l'espace.
En clair, ce qui est reçue par le soleil 235 w/m2 est réémis par la terre vers l'extérieur.
Cependant, la plus grande partie du rayonnement infra rouge est absorbé par les gaz à effet de serre.
Donc on peut en déduire qu'aussi longtemps que cet équilibre est maintenu, les aléas climatiques font partie des variabilités intrinsèques au climat et aux paramètres astronomiques de Milanaise.
MAIS si cet équilibre est modifié, qu'adviendra-t-il de notre climat?
Et c'est la toute la polémique climatique actuelle.

Si l'explication que j'ai donné est compréhensible, au moins on connaitra un peu mieux le déroulement du processus atmosphérique; ensuite libre à chacun de se faire son opinion.
Bonne journée
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Dim 14 Mar - 10:16

Pour repasser après Serge qui reprend, oh insulte suprême, la problèmatique de base du GIEC (combien qu'on t'a payé, traitre ?), je poste les anomalies NASA actualisées :





Pas de doute : le refroidissement est en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Dim 14 Mar - 17:22

Salut Stéphane
Ravi de te revoir.
Grassement payé bien sûr, je fais les mauvais jours des "frigoristes".
Blague à part, je suis curieux de voir l'évolution de notre année (je me doute que je ne suis pas le seul), car si notre anomalie thermique sibéro-européenne se réduit prochainement, ou allons-nous pouvoir chercher une telle anomalie pour les prochains mois ?
L'hémisphère sud va-t-il rééquilibrer la forte tendance à la hausse ou nous dirigeons-nous vers un printemps, été, automne frais et pluvieux ? Et encore faudrait-il que cette supposition soit effective sur au moins une aussi grande partie que l'anomalie négative de cet hiver.
De plus il ne faudrait pas que le vortex se concentre trop rapidement, car si l'extend a repris légèrement, je crains que l'épaisseur de glace ne résiste pas bien longtemps.
Alors peut-on imaginer une année 2010 globalement fraiche ?
A mon avis, et comme j'accorde assez d'importance aux températures des mers, il faudrait un évènement majeur pour faire baisser ces températures océaniques; mais comme elles aussi sont à la hausse...
Beaucoup de questions, mais peu de réponses.
Bonne semaine
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 26 Mar - 18:29

Bonsoir tout le monde,
Petite question posée à Jean Jacques Thillet ou à Stéphane.
On voit de temps à autre des bulles chaudes se déplacer sur la France (ex: + 8° C à 850 Hpa).
Cela ne fait pas assez longtemps que je regarde les modèles pour dire si c'est coutumier ou plutôt rare. Et de plus, ces bulles se positionnent souvent sur le nord-est en débordant par la suite sur les pays slaves.
Alors est ce que cela se passe toujours ainsi ou est-ce un phénomène récent?
Merci
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 26 Mar - 19:46

Depuis que je regarde les modèles (2003), ce genre de situations en mars/avril apparait de manière assez régulière. Le fait que ces bulles chaudes circulent surtout sur l'est du pays est normal et traditionnel : la façade ouest de la France reste encore bien concernée par les advections fraiches océaniques qui limitent tout de même un peu les hausses de températures même à moyenne altitude.

Cet effet tempérant ne se retrouve pas plus à l'est.

Qui plus est, il s'ajoute un élément topographique, lié au relief et aux types de flux. Seuls les flux de Sud-Ouest sont suffisament actifs en cette saison pour apporter de l'air doux en altitude, les flux de Sud rectilignes étant rares et généralement peu actifs. Dans cette configuration, les masses d'air qui arrivent sur le NE du pays ont traversé la péninsule Ibérique en profitant de divers effets de foehn dans les Sierra, puis la chaîne pyrénéenne pour la seconde cartouche, et encore le Massif Central ou l'est des Alpes + Jura pour un troisième effet radiateur. La plaine d'Alsace bénéfie même en supplément du foehn vosgien.

En comparaison, la masse d'air arrivant sur Nantes ou Paris, dans le même type de flux, n'a connu qu'un seul foehn, celui des Cantabriques.

Pour schématiser :


Sinon, un bel exemple de ce genre de situation dans les années 1950 :



Cela arrivait parfois d'avoir de belles valeurs même à cette époque... Mais contrairement aux mars des années 2000, c'était pas une année sur deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 27 Mar - 8:00

Salut à tous,
salut Stéphane,
Brillante démonstration à nouveau, que je salue avec la déférence de l'élève.

Tout cela rejoint donc les constatations actuelles, à savoir des récurrences de plus en plus fortes de ce système. Et si je n’ai jamais mis en doute des phénomènes de remontées chaudes au mois de mars, leur durabilité est tout de même à mettre sur le même pied d’égalité que leur récurrence.
Et comme tu le dis, rien ne vient contrecarrer le passage de ces remontées.
L’explication théorique étant donnée, il reste le problème de leur apparition pratiquement 1 année sur 2.
Je rebondis sur l’année 1955. On releva le 24 mars + 21.7° C, le 25 + 22.5° C, le 26 +17.7° C et le 27 + 17.8° C à Strasbourg.
Températures remarquables et qui corroborent complètement ce que tu expliques.
Mais au final, on se retrouve avec une moyenne de température minimale de – 0.7° C et en moyenne maximale + 8.2° C.
Ce qui donne une moyenne mensuelle de + 3.7° C. Une des valeurs les plus basses d’un mois de mars depuis 1946 à Strasbourg.
A la date du 25 mars 2010, on a respectivement pour Strasbourg en moy. minimale + 0.8° C et en maxi + 9.8° C . Ce qui donne une moyenne mensuelle au 25 mars pour Strasbourg de + 5.3° C.
Et lorsque l’on sait qu’on est en-deça de la moyenne de la période 1971/2000 qui est de + 6.7° C.
Il faut aller jusqu’en 1987 pour retrouver un mois de mars aussi froid que 1955, avec + 3.4° C de moyenne mensuelle pour Strasbourg.

J’en déduis donc peut-être hâtivement que nous sommes dans un cycle qui facilite grandement une prédominance aux flux doux, et que même si ceux-ci sont limités dans le temps (exemple mars 2010 qui a vu une période bien froide), une conjoncture d’océans « chauds » et de basse troposphère « chaude » vont absolument dans le sens d’un réchauffement grandissant en surface géographique.

Tu vas rire, mais je dirais presque que cet hiver 2009/2010 est un « accident » chez nous.
A moins que le vortex, tailladé par une troposphère douce, nous gratifie d’une série hivernale comme la dernière. Notons aussi que l’hiver 2005/2006 fut tout de même bien meilleur en neige et en durabilité froide.

Bonne journée
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 3 Avr - 11:38

Résultats préliminaires :

- Le mois de mars 2010 serait le plus chaud jamais observé
- Le trimestre Janvier - Février - Mars 2010 serait le plus chaud jamais observé

Au moins en sortie d'hiver l'extent de la banquise arctique se porte bien, même si l'area est pour sa part plus modeste : c'est synonyme d'une banquise globalement très étendue mais peu concentrée. Et, a priori, lus fragile car moins dense. On verra ce que donnera l'été. La banquise antarctique est relativement stable, un poil au dessus des normes 1979-2000, sans excès.

El Niño a recommencé doucement à reculer sur les derniers jours de mars, après une période de stagnation d'environ 6 semaines. Les SST sont tombées à environ +1.0° d'anomalie sur la dernière semaine, après un le plateau de février à +1.2° et le pic de décembre à +1.9° qui constituait la plus haute valeur depuis 1998. On notera tout de même le développement durant le mois de mars d'une très puissante anomalie océanique des eaux de faible profondeur (entre 50 et 100 mètres) dans l'est du Pacifique équatorial, avec des anomalies dépassant les +5.0° (oui, on parle bien d'anomalies océaniques !). Niveau prévisions, 7 modèles sur 20 envisagent un retrait progressif d'El-Niño mais qui persisterait sous forme affaiblie jusqu'à l'automne prochain, 10 modélisent un retour vers des conditions neutres d'ici cet été mais pas de réel retour de Niña par la suite, et 3 modélisent le retour de conditions Niña dès cet été. Le modèle de Météo France ainsi que le modèle européen ECMWF se classent dans le second groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 3 Avr - 14:30

Treize a écrit:
Résultats préliminaires :

- Le mois de mars 2010 serait le plus chaud jamais observé
- Le trimestre Janvier - Février - Mars 2010 serait le plus chaud jamais observé
Je n'ai pas lu, de toutes façons je ne sais pas lire... Shocked
Que ce soit le trimestre le plus chaud, m'en fiche. Si on caille à Cham, qu'il neige, que le temps soit "dégueu", tout va bien, même si comme l'a dit Rocard :... "On va griller "... Suspect ... Et puis un Barbecue c'est sympa non ?
C'est Pâques, je ne me ferai pas sonner les cloches, elle sonnent déjà... surtout depuis que j'ai ressorti le genépi. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 3 Avr - 16:02

Salut
Si je comprends bien Stéphane, une rapide synthèse des trois groupes laisserait envisager une année proche de celle des records de douceur ou de chaleur...ceci au cas ou l'interaction océan/atmosphère reste un paramètre incontournable de notre climat.
Ce que je crois fortement, jusqu'à preuve du contraire évidemment.
A ce propos, je suis sen train de faire un petit topo sur les hivers en terme de neige des années 1966/1967 à 1988/1989 (Vosges); et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'en consultant les cartes d'anomalies océaniques, un flux d'ouest/nord/ouest est très bénéfique à de grosses chutes de neige et aussi à ce courant quasi-zonal.
Alors ma question est:
avec le réchauffement actuel des océans, peut-on imaginer qu'un courant de type méridien puisse annihiler, ou déstabiliser ce flux de nord/nord/ouest ?
Auquel cas, cela expliquerait en partie les flux frais et humide au profit de flux continentaux plus secs.
Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr, alors si vous avez des avis.
Joyeuses Pâques à tous.
Et n'oubliez pas lorsque sonne l'Angélus sous les robes de bure, les cloches retournent à Rome. geek
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 13 Avr - 17:18

Actualisation du graphique NASA, présent sur la page précédente, avec les données de mars :




Bien que je reste persuadé que les anomalies devraient "maigrir" au cours des prochains mois, sauf accident climatique style éruption volcanique massive, je pense qu'il sera désormais très difficile d'éviter au moins le "top 5".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 13 Avr - 17:29

Bien que je reste persuadé que les anomalies devraient "maigrir" au cours des prochains mois, sauf accident climatique style éruption volcanique massive, je pense qu'il sera désormais très difficile d'éviter au moins le "top 5".[/quote]

Salut Stéphane
Tu parles de quelles anomalies "qui devraient maigrir" ?
Tu m'excuses mais j'ai pas bien compris.
Serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Mar 13 Avr - 18:38

Bonsoir Serge,

La valeur donnée pour 2010 est temporaire (comme le graphique l'indique) : c'est seulement la moyenne des trois premiers mois de l'année (jan-fev-mar). Par amaigrissement des anomalies, je voulais souligner le fait que si les derniers mois de 2010 venaient à être plus frais, cela ferait nécessairement baisser cette moyenne.

La moyenne actuelle NASA pour jan-fev-mar 2010 est de +0.76°. Si par exemple l'anomalie d'avril se fixait à une valeur plus basse, par exemple +0.4°, la moyenne 2010 passerait alors à +0.67°.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 23 Avr - 17:58

Salut tout le monde,
A la date du 21 avril, les graphiques sur la température des océans et de la basse troposphère sont éloquents.
Notre mois d'avril va sans doute se positionner dans le même créneau avec des moyennes > aux normales trentenaires.
On n'est pas sorti de l'auberge et si rétroaction il devait y avoir, il serait grand temps qu'elle se manifeste.
Et qu'un nouveau système se mette en place.
Et le peu de tâches solaires actuel ne plaide pas en faveur d'hypothèses que certains veulent toujours confirmer...sur le papier mais pas sur l'observation.
Bon week-end
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 24 Avr - 9:06

Oui Serge, même si le mois n'est pas fini on ne peut désormais plus exclure un avril particulièrement chaud au niveau global. Il me semble que les anomalies d'avril pourraient être tout de même un peu moins marquées qu'en mars. L'ENSO est enfin en net déclin, en témoignent les anomalies hebdomadaires de surface de la zone Niño 3+4 :


A ce rythme, on repasserait sous la barre de +0.5° dans le courant du mois de mai. L'heure de tirer les bilans : les modèles ont encore des progrès à faire en matière de prévision de l'ENSO. Même si globalement dès début 2009 ils ont assez bien appréhendé les signes d'un retour d'El Niño, jusqu'au dernier moment rares sont ceux qui ont entrevu qu'il serait l'épisode Niño le plus marqué depuis 1998. [mode Humour] Et je ne parle pas du modèle "tdf" qui lui ne l'a pas vu venir tout court, pour cause de PDO négative [/mode Humour]. En intensité, cet épisode est assez comparable à celui de 1991/1992, ou celui de 1987/1988. Pour les prévisions à venir, peu de changements : la grande majorité des modèles envisagent un retour à des conditions neutres à partir de Juillet / Aout, après cela reste du 50/50 entre du neutre "positif" et du neutre "négatif". Trois modèles sur 22 envisagent un passage en mode Niña cet été, aucun n'envisage de retour de Niño.

Sinon, en écho au graphique posté ci-dessus (anomalies annuelles NASA avec valeur provisoire 2010), la même chose avec les anomalies de tropo relevées par satellites :


Je pense toute de même que, la tropo étant bien plus réactive à l'ENSO que la surface, l'anomalie 2010 devrait sensiblement décroître au fil des prochains mois. Il n'empêche qu'elle risque d'être suffisante pour considérablement géner ceux qui voudraient essayer de "tirer des traits des descendent", même en prenant 1998 comme point de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Sam 24 Avr - 11:23

Citation :
Il n'empêche qu'elle risque d'être suffisante pour considérablement gêner ceux qui voudraient essayer de "tirer des traits qui descendent", même en prenant 1998 comme point de départ.
Stéphane, c'est facile à deviner ce qu'ils vont écrire, on connait...
Style : "Données trafiquées"... "Chiffres farfelus"... "Mentir au monde entier"... "Ne plus lire ce genre de sources"...
Par contre si c'était dans l'autre sens, ce serait "Parole d'évangile".
Leur esprit (du forum) rejette tellement ce qui ne leur convient pas, qu'ils en sont écœurants. Berk ! pig

En tous cas, aujourd'hui le changement est radical, jusqu'à bien plus de 3000 m. La dégradation de la neige est intense, elle pourrit en profondeur dès que le soleil est un peu haut, et elle a une teinte grisâtre qui accélère la pénétration des rayons solaires.
Sans doute les poussières et sables des périodes de fœhn, peut être aussi un peu de cendre volcanique (Je m'avance un peu, mais quand c'est seulement du sable du Sahara c'est plutôt ocre que gris).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 30 Avr - 10:13

Bon, dernier jour d'avril, ce que j'en retiendrais ici : un mois sec, très ensoleillé, et chaud.

Environ 60% de déficit sur les précipitations (<50mm)
Environ 40% d'excédent sur l'ensoleillement (>240h)
+1.9° en bilan thermique (+0.4° sur les Tn, +3.4° sur les Tx).

Bilan local peu représentatif de l'ensemble du pays, quoique.. Quand je regarde chez Serge (station de Colmar) :

Environ 70% de déficit sur les précipitations (<15mm)
Environ 35% d'excédent sur l'ensoleillement (>230h)
+1.1° en bilan thermique (-0.4° sur les Tn, +2.5° sur les Tx).

Je n'ai pas regardé chez Michel à Chamonix, mais quand je vois que Bourg St Maurice est également à +1.9° sur les températures, -70% sur les précipitations, et +20% sur l'ensoleillement, je pense qu'il ne doit pas être loin du même constat.

Un mois d'avril à vite oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 30 Avr - 12:47

Salut à tous,
Eh oui Stéphane un mois d'avril exécrable pour moi.
Trop chaud et beaucoup trop sec.
Pour ma station locale, depuis l'année 2000, il y a 8 mois d'avril plus frais, c'est dire.
Ce matin on relevait à 6 heures + 18.4° C. Hier Strasbourg est monté à + 29° C et Bourg St Maurice baignait dans + 26.9° C.
Mais ce n'est pas tant le phénomène en lui-même qui est surprenant et inquiétant, c'est surtout son renouvellement qui tend presque vers la récurrence ces dernières années.
En 1949, Strasbourg connaissait un mois d'avril chaud avec une moyenne de + 12.4° C mensuelle et en 1968 le jour de ma communion je me souviens d'une période exceptionnelle de chaleur à Colmar comme en plein été. Ce qui n'a pas empêché des années suivantes fraiches et neigeuses.
Seulement aujourd'hui, j'ai l'impression d'une probabilité grandissante pour des températures très chaudes aux inter saisons.
Phénomène ponctuel du aux variabilités intrinsèques du climat ou réel problème dont l'extrapolation est tout de même inconnue?
Je reste pour ma part encore dans l'hypothèse car la fulgurante montée des températures cette dernière décennie est trop courte en période pour irrémédiablement franchir le pas "d'un non retour; ce qui m'inquiète d'avantage, c'est le manque de précipitations qui me semble parti de la base de l'époque 1976 ou alentours.
Ce qui demanderait également étude ce sont les températures de Bourg St Maurice si élevées. J'y ait fait mon service militaire et j'ai crapahuté pas mal vers la-bas; qu'il fasse chaud en été soit, c'est un fait, mais la ça me semble issu d'une élévation du gradient thermique.
Je crains quand même de ne plus voir ce retournement tant espéré. Les observations ne plaident en tout cas pour cela.
Les glaciers souffrent, l'albédo diminue et les précipitations sont très insuffisantes.
Pour envisager des conditions différentes, il faudrait en gros un hiver et un début de printemps 2005/2006, année de référence thermique et neigeuse, du moins pour les Vosges et cela sur au moins une décennie.
Bonne journée
serge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 30 Avr - 13:28

Treize a écrit:
Je n'ai pas regardé chez Michel à Chamonix, mais quand je vois que Bourg St Maurice est également à +1.9° sur les températures, -70% sur les précipitations, et +20% sur l'ensoleillement, je pense qu'il ne doit pas être loin du même constat.

Un mois d'avril à vite oublier.
Oui Stéphane, on est est ces "eaux" là (si j'ose dire).
Le pire, c'est copie conforme avec l'an passé. Je viens du Col des Montets, et comme l'an passé, hormis quelques mini plaques il n'y a plus de neige. Donc rien ne change, taches solaires ou non, hiver historique (pour ceux qui veulent le voir ainsi) ou non, mais déficitaire en neige dans les Alpes, tout se déroule imperturbablement de la même manière depuis bien longtemps.
Je rappelle, dans les années 1970, mur de neige de 7 m au col des Montets à l'ouverture le 1er mai ! ça se passe de tout commentaire !

J'ai mis tout ceci sur le site.

Un aperçu de l'hiver, balise du Lac blanc. Voyez principalement les températures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 30 Avr - 16:19

Il y a une chose qui me fait sourire sur ta nivose Michel : chaque changement de mois correspond, à un ou deux jours près, avec une grosse chute de neige. Première vraie épaisseur de neige au sol vers le 2 novembre, seconde vraie épaisseur de neige vers le 30 novembre, gros coup de tabac vers le 30 décembre, nouvelle chute importante vers le 30 janvier, encore un coup de tabac pour le 27 février, et la dernière salve avec les plus hautes valeurs de l'année pour le 1er avril. On aurait voulu faire exprès qu'on n'y serais pas arrivés !

Et la transition avril / mai risque de ne pas déroger à la règle. Ca va même être sérieusement rock'n roll. Je pensais que ce qui restait de notre vortex avait tiré sa dernière cartouche en avril, croire qu'il lui en reste encore un peu. Mais je ne sais pas ce qu'il va rester de réserves fraiches la haut pour l'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Ven 30 Avr - 16:33

Oui, c'est assez drôle, mais il faut reconnaitre qu'une chute de neige par mois ici, c'est vraiment très peu ! C'est notre "service minimum" !
On a connu des années avec un peu mieux, par exemple au village du Tour 1450 m, 21 m de cumul, c'est quand même mieux, et ce n'était pas au PAG, mais dans les années 1970 !
Avec les soldes des ces jours prochains, il ne restera vraiment pas grand chose en provenance du grand Nord pour nous rafraichir cet été.
Va falloir stocker de la glace de nos glaciers dans nos congélateurs pour parer au pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Lun 3 Mai - 17:02

Selon les résultats préliminaires du NCEP :

- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé pour l'Hémisphère nord
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé pour l'Hémisphère sud
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé pour les températures de surface océaniques
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé au niveau global

- Le premiers tiers de l'année 2010 (Janvier --> Avril) est le plus chaud jamais observé au niveau global.

A chacun ses conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Lun 3 Mai - 17:51

Treize a écrit:
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé.
Mes conclusions ? Au moins trois... Laughing
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé.
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé.
- Avril 2010 est le plus chaud jamais observé.

Mais problème, sur combien de lignes faut il le répéter, pour que ceux qui nous voient plonger dans une glaciation déjà commencée (ça va de petit âge glaciaire à ère glaciaire), comprennent, alors que depuis le précédent PAG, par paliers avec de petites rechutes, cela ne cesse de se réchauffer ? Comment être aussi aveugles ???

Mais c'est vrai que ces gens, ne faisant pas la différence entre les liens sérieux "scientifiques", et ceux ésotériques, de propagandes ou de désinformation, ils ne peuvent que baigner en permanence dans leurs délires et fantasmes.


Dernière édition par Michel le Mar 4 Mai - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Observations climatiques   Lun 3 Mai - 18:05

A ce train là, on va y arriver à l'année la plus chaude.
Pour l'instant, GIEC ou pas, les observations sont bien là.
Mais il faudrait que cela change bien vite, car j'espère me tromper en redisant que nous sommes passés à côté d'un grand hiver 2009/2010.
J'ai toujours trouvé très louche que ces incursions de ligne 510 ne fassent que frôler notre pays et le nord-est en particulier.
Un hiver d'antan, avec cette synoptique c'est du - 15° C durant plusieurs semaines chez moi la haut.
Et cet hiver 2 jours, 3 jours puis s'en va.
Alors oui il est possible d'avoir une série d'hivers froids en Europe occidental...mais je crains qu'il n'en faille payer le prix fort par après.
Il ne faut tout de même pas oublier que c'est une situation inédite (tout en respectant la durée sur des mesures identiques), que nous vivons là avec ces mois les plus chauds jamais enregistrés.
Au niveau d'une ou deux générations je pense qu'on peut légitimement s'inquiéter...plus loin c'est de la spéculation, des facteurs inconnus ou encore mal compris pourraient inverser la tendance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Observations climatiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Observations climatiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» HAARP l'arme météo pour des guerres climatiques
» Les observations du vendredi 5 novembre 2010
» Les observations du vendredi 17 septembre 2010
» Les observations du jeudi 25 novembre 2010
» observations cap fréhel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Climatologie-
Sauter vers: