Le Forum Chamonix
Pour pouvoir répondre aux sujets existant ou en créer de nouveaux, il faut être inscrit sur le forum.

- Si vous êtes inscrit, merci de cliquer sur "connexion"

- Pour vous inscrire, et profiter de toutes les fonctionnalités du forum, veuillez cliquer sur "S'enregistrer"

- Si vous voulez rester simple "invité", cliquez sur "ne plus afficher"
L'équipe



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Retour à la Page  
http://www.soleilinvest.com/ima/styl/montagne.gifNous vous rappelons que pour profiter d'un confort de lecture étendu, ainsi que de toutes les fonctionnalités du forum (poster des messages,
répondre aux sujets, accèder au tchat en direct ... ) il est nécessaire de vous inscrire en cliquant ici
http://img1.xooimage.com/files/c/5/a/kcontrol-2b20a.png Nous recherchons actuellement un modérateur pour le forum, si vous êtes intéressé merci de me contacter par Message Privé (lechamoniard)
ou par mail à info@ski-chamonix.fr

Forum déclaré à la CNIL sous le numéro 1498554

Partagez | 
 

 Arctique. Antarctique. Les banquises...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Mer 20 Oct - 18:02

Ci-dessous un article du NSIDC, relayé par météo France sur l'Arctique.

http://france.meteofrance.com/france/actu/actu?document_id=24202&portlet_id=68749

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Jeu 21 Oct - 7:01

Je suis toujours étonné quand je lis de telles affirmations :
"Nous pensons que d'ici 2030 à peu près, lorsque vous vous rendrez dans la zone Arctique en septembre, à la fin de la fonte d'été, vous ne verrez plus de glace du tout. Ce sera de l'océan bleu », selon Mark Serreze, directeur du NSIDC. "

20 ans ! Qu'en sera t'il dans 5 ans ? C'est déjà très incertain d'affirmer quoi que ce soit ! Alors 20 ans...

Cela me fait penser aux fêlés du camp des frigorifistes, mais à l'envers... qui nous annoncent tous les jours que le prochain âge glaciaire est là... alors que nous sommes au sommet d'un optimum climatique, pas vu depuis celui du moyen âge !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Treize

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 33
Localisation : Dax (40)

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Jeu 21 Oct - 17:46

Michel,

Bien que je ne suis pas forcément convaincu de cette affirmation (disons que pour ma part, j'estime ne pas avoir de connaissances suffisantes pour savoir quelle sera la situation dans 20 ans), il faut tout de même reconnaître que nous sommes sur une très mauvaise pente en ce qui concerne la fonte estivale banquise artique.

Même si certains se gaussaient encore l'année dernière que tout va bien puisque cela fait deux ans d'affilée que le minimum augmentait par rapport à l'année précédente (zut, pour cette année, c'est raté), la tendance long terme est en train de franchement s'effondrer.

Mais au dela de cette analyse purement linéaire, il est assez intéressant de constater que la banquise arctique recule de manière saccadée, avec des décrochages sévères qui semblent parfaitement réglés pour intervenir tous les 5/7 ans : 1990, 1995, 2002, et 2007. Regardons en effet l'évolution de la banquise en Septembre selon le NSIDC :




J'ai matérialisé en rouge les années de décrochage, et en violet la moyenne approximative des années intermédiaires. Remarquez la régularité presque parfaite que nous enchaînons depuis vingt ans : un décrochage tous les 5 à 7 ans, et la moyenne des années qui suivent chaque décrochage est systématiquement inférieure à celle des années qui le précèdent. Et pour ne rien arranger, notez également que chaque décrochage et plus costaud que celui qui le précède. Mis à part l'année 1996 dont on sait qu'elle a été très atypique à l'échelle de tout l'hémisphère, on peut remarquer qu'on ne se relève jamais d'un décrochage et que la situation empire à chacun d'entre eux :

- Après le décrochage de 1990, seule une année a dépassé la moyenne des années précédant ce décrochage,
- Après le décrochage de 1995, à l'exception notable de 1996, aucune année n'a atteint la moyenne des années précédant ce décrochage,
- Après le décrochage de 2002, la meilleure année est à peine supérieure à la plus mauvaise des années qui précèdent ce décrochage,
- Après le décrochage de 2007, la meilleure année que l'on ait eu (2009) est inférieure à toutes les années précédant ce décrochage.

EDIT : on pourrait même voir un tout premier décrochage en 1985, exactement dans le même timing (5 ans avant celui de 1990, et plus faible que ce dernier).

On est loin de pouvoir dire que tout va bien, même si certains assurent du contraire parce qu'ils arrivent à tracer des droites qui vont dans le bon sens sur les 3/4 dernières années.

Si l'on reste sur le même schéma, il n'est pas impossible de connaître un nouveau décrochage entre 2012 et 2014 qui délestera 2007 de sa triste première place. Même si je pense que le décrochage de 2007 a été tellement intense qu'il pourrait retarder la survenue de la prochaine baffe de quelques années, disons 2015/2016, dans tous les cas sauf changement climatique majeur dont il n'y a toujours aucune trace aujourd'hui la question n'est pas de savoir si cela arrivera mais quand il arrivera.

Même s'il restera toujours un peu de glace au pôle même en fin d'été (on n'atteindra jamais le seuil des 0 km² d'extent), il faut tout de même faire une remarque : sachant que l'on tourne sur une moyenne de 4.7/4.8 millions de km² depuis le décrochage de 2007 soit une perte de plus de 2 millions de km² en moyenne en dix ans, si aucun changement de tendance ne s'opère il ne restera plus grand chose dans vingt ans.

Plus de glace dans 20 ans, on ne peut certainement pas l'affirmer, mais on ne peut pas non plus nier que c'est impossible vu la tendance sur laquelle on est engagés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Jeu 21 Oct - 18:58

Stéphane, ton graphique n'est pas réjouissant (ce n'est pas une affirmation brute comme l'article en question), mais il a le mérite d'expliquer et de montrer une logique qui parait bien installée, avec sa courbe solidement orientée à la baisse avec ses décrochages, dont le prochain s'il est dans la continuité, ne laissera que peu de chances à une hypothétique reprise, d'autant que l'épaisseur se réduisant, chaque été fait davantage de dégâts.

J'espère toujours sur un renversement de tendance, car en suivant l'histoire du climat sur 2 millénaires, tôt ou tard les renversements se produisent. Mais bien sûr, cet espoir ne repose sur rien de scientifique, espoir seulement que cela ne tarde pas trop afin que j'en voie au moins les prémices...

Mais ceux qui sautent au plafond chaque fois que le record bas de 2007 n'est pas atteint, et que le grand retour a déjà commencé, feraient bien de regarder ce graphique, cela refroidirait un peu leurs ardeurs, à défaut de refroidir la banquise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Mar 2 Nov - 13:23

Une étude circule en ce moment dans la presse à propos de la réduction de la banquise Arctique.
Qu'en pensez vous ?
Est ce que cela expliquerait le léger recul du réchauffement climatique qui semblerait se dessiner pour cette année 2010 ?

Citation :
Les scientifiques ont découvert que les températures atmosphériques plus chaudes en Arctique au cours de l'automne bouleversent la circulation atmosphérique dans les latitudes moyennes de l'Arctique et du Nord. L'hiver 2009-2010 a fait l'objet de températures extrêmement basses et des chutes de neige considérables dans les latitudes moyennes ainsi que de changements dans les configurations des vents de l'Arctique. Selon les chercheurs, ces phénomènes sont liés à une phase de l'oscillation arctique (un modèle de circulation atmosphérique dans laquelle la pression atmosphérique au-dessus des régions polaires varie par rapport à celle au-dessus des latitudes moyennes -environ 45 degrés Nord- sur des échelles de temps situées entre des semaines et des décennies).

Les modèles suggèrent que la perte de banquise arctique en hiver favoriserait un climat plus rigoureux sur les latitudes moyennes de l'hémisphère Nord, l'hiver 2009-2010 pourrait donc se reproduire de plus en plus souvent. Un véritable paradoxe climatique : plutôt qu'un réchauffement général partout, le changement climatique devrait déplacer le froid de l'Arctique plus au sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
@lizé.

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 75
Localisation : Meylan

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Mar 2 Nov - 16:03

Je n'ai pas d'avis et peut-être que les experts non plus. J'ai l'impression qu'ils pataugent et improvisent chaque année une nouvelle théorie. Ce qui ne signifie pas que je trouve celle-là idiote. Ce serait très présomptueux vu par le petit bout de ma lorgnette. Pourquoi pas ?
Ils ont forcément raison d'émettre des hypothèses nouvelles dans ce contexte insolite qui semble prendre tout le monde à contrepied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel

avatar

Messages : 1317
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Argentière

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Dim 19 Déc - 12:02

La courbe de l'extent de la banquise arctique plonge, alors qu'elle devrait augmenter. On atteint un minimum absolu pour cette période de l'année.
Seaice/extent
Alors que le Groenland est bien au dessus des normes saisonnières, et l'Europe bien en dessous.
Illustration parfaite des vases communicants en météorologie.

Pendant ce temps le soleil est à nouveau vierge de taches, mais comme on le voit, ce n'est pas pour autant que la banquise se porte mieux.

Vous avez tous les différents paramètres et toutes les observations sur cette page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.glaciers-climat.fr
serge

avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   Mar 8 Mar - 7:39

Nous arrivons également dans le créneau du maximum de banquise; avant d'être à nouveau en pente descendante.
Si l'on se fie aux graphiques à notre disposition, on est, trivialement parlant, mal barrés.

Le déficit là aussi est important et même si un sursaut d'avant fonte se produit, je crains que l'on parte sur de plus en plus mauvaises bases.

Dans ce contexte, je me demande s'il serait vraiment souhaitable que nos hivers continuent leur dominante méridienne ou continentale.
Tout cela pourrait être développé (avec votre aide ce serait plus intéressant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arctique. Antarctique. Les banquises...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arctique. Antarctique. Les banquises...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Orques d'Antarctique] Tactique de chasse étudiée
» FORAGES PETROLIERS en ARCTIQUE
» En Antarctique, le forage du lac sous-glaciaire Whillans est réussi
» the méduse géante de l'arctique
» Actinidia kolomikta (Kiwi arctique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Chamonix :: Divers :: Climatologie-
Sauter vers: